L'Insee confirme son scénario de croissance modérée

jeudi 17 mars 2016 18h12
 

par Myriam Rivet

PARIS (Reuters) - L'Insee a confirmé jeudi son scénario de croissance modérée de l'économie française au premier semestre, grâce notamment à un rebond marqué de la consommation des ménages, qui s'accompagnerait d'une poursuite de la hausse des créations d'emplois et d'une légère diminution du chômage.

Dans sa note de conjoncture publiée jeudi, l'institut prévoit une progression du produit intérieur brut (PIB) de 0,4% au premier comme au deuxième trimestre, des évolutions inchangées par rapport à ses prévisions de décembre.

Mais "maintenant qu'on a également des premières indications sur les indicateurs quantitatifs de début d'année, il y a de quoi être franchement plus optimiste sur le scénario 2016", a déclaré Vladimir Passeron, chef du département conjoncture.

A ce rythme, l'acquis de croissance pour l'ensemble de 2016, à savoir l'évolution du PIB si l'activité stagnait complètement au deuxième semestre, s'établirait à 1,1% au 30 juin (contre 1,0% prévu en décembre).

Cette prévision crédibilise l'objectif de 1,5% sur l'année que vient de confirmer le gouvernement alors que, face au ralentissement de l'économie mondiale, les institutions internationales (FMI, OCDE, Commission européenne), ont revu en baisse, entre 1,2% et 1,3%, leurs anticipations pour la France.

"A mi-année, si nos prévisions se réalisent, on a déjà une croissance pour 2016 équivalente à ce qu'on a eu sur l'ensemble de l'année 2015, donc effectivement (...) la reprise est enclenchée", malgré une conjoncture mondiale maussade, a estimé Vladimir Passeron.

L'Insee voit ainsi une légère accélération de la croissance au premier semestre par rapport au rythme de 0,3% enregistré sur chacun des deux derniers trimestres de 2015.

Elle serait entretenue par un rebond plus marqué que prévu de la consommation des ménages à la faveur notamment d'une météo hivernale moins clémente que celle de fin d'année et d'un rétablissement progressif de leurs dépenses dans les services (hébergement, restauration et transports) affectées par les attentats de novembre à Paris et Saint-Denis.   Suite...

 
L'Insee a confirmé jeudi son scénario de croissance modérée de l'économie française au premier semestre, grâce notamment à un rebond marqué de la consommation des ménages, qui s'accompagnerait d'une poursuite de la hausse des créations d'emplois et d'une légère diminution du chômage. L'institut prévoit une progression du produit intérieur brut (PIB) de 0,4% au premier comme au deuxième trimestre. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau