16 mars 2016 / 14:39 / il y a 2 ans

Record pour les exportations françaises de cosmétiques en 2015

Les exportations françaises de cosmétiques ont atteint un niveau record en 2015, portées par les effets de changes positifs liés à la hausse du dollar face à l'euro et par une forte dynamique à destination du Moyen Orient. Les ventes à l'export des crèmes de soin, parfums et maquillage fabriqués en France ont atteint 11,8 milliards d'euros l'an dernier, contre 11,3 milliards en 2014. /Photo d'archives/REUTERS

PARIS (Reuters) - Les exportations françaises de cosmétiques ont atteint un niveau record en 2015, portées par les effets de changes positifs liés à la hausse du dollar face à l‘euro et par une forte dynamique à destination du Moyen Orient.

Les ventes à l‘export des crèmes de soin, parfums et maquillage fabriqués en France ont atteint 11,8 milliards d‘euros l‘an dernier, contre 11,3 milliards en 2014, selon les chiffres publiés mercredi par la Fédération des entreprises de la beauté (Febea) sur la base des données douanières.

La balance commerciale du secteur a elle aussi atteint un niveau record de plus de 9,0 milliards d‘euros.

Tiré par les grandes marques des groupes LVMH (Dior), L‘Oréal (Lancôme) ou Chanel, la cosmétique française conforte sa position de troisième poste excédentaire de la balance commerciale française, derrière l‘aéronautique et les vins et spiritueux.

Les exportations à destination de l‘Union européenne, premier débouché (49%) du secteur, ont augmenté de 5,8% l‘an dernier et ont grimpé de 15% à destination des Etats-Unis, deuxième marché des cosmétiques français, pour atteindre 1,1 milliard d‘euros, grâce à la hausse du dollar.

Elles ont également décollé à destination des Emirats arabes unis, avec une hausse de 15% à 420 millions d‘euros.

A l‘inverse, la tendance a ralenti vers l‘Asie (16,2% des exportations), où les ventes à destination de la Chine ont limité leur hausse à 8%, après une augmentation de 16,5% en 2014, pour cause de ralentissement économique et de moindre consommation locale.

A l‘inverse, les importations françaises de produits cosmétiques en provenance de Chine, du Japon ou de Corée du Sud ont nettement augmenté.

Des marques chinoises comme Herborist, qui mettent en avant la pharmacopée traditionnelle, ou la coréenne Erborian séduisent les consommatrices avec un marketing très ciblé.

“De nouvelles marques arrivent en France. Elles sont très qualitatives, avec un packaging haut de gamme, et rencontrent un certain succès”, déclare à Reuters Virginie d‘Enfert, directrice des affaires économiques de la Febea.

Si la balance commerciale avec la Chine reste largement positive (420 millions d‘exportations pour 86 millions d‘importations), “il y là une tendance et ces marques peuvent devenir, demain, des acteurs importants du marché”, ajoute-t-elle.

Les crèmes de soin sont restées, de loin, les produits les plus exportés (42,5%) en 2015, devant les parfums (33%) et le maquillage (24,5%) qui a connu cependant les plus forts taux de croissance.

Portées par le tout visuel et la mise en scène de soi véhiculés par les réseaux sociaux, les exportations de rouges à lèvres ont grimpé de 17%, celle des fards à yeux de 10% et celles des poudres de 12%.

Les ventes du secteur réalisées en France étaient quant à elles estimées, en 2015, aux environs de 12 milliards d‘euros.

Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below