Zodiac ouvert à toute offre de rachat "raisonnable"

mardi 15 mars 2016 21h00
 

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Pénalisé par des retards récurrents dans son activité de sièges d'avions, l'équipementier Zodiac Aerospace s'est dit mardi ouvert à toute offre de rachat raisonnable et conforme à ses intérêts.

Le directeur général de Safran a déclaré lundi regarder toutes les opportunités de croissance externes, refusant toutefois tout commentaire sur un éventuel regain d'intérêt pour Zodiac après avoir été éconduit en 2010.

"Nous serions réceptifs à ce que nous considérerions comme étant dans l'intérêt des actionnaires et de l'entreprise", a déclaré le président du directoire de Zodiac, Olivier Zarrouati, en réponse à une question d'un analyste lors d'une conférence téléphonique sur le chiffre d'affaires semestriel de son groupe.

"Notre histoire a montré que nous étions assez réceptifs à toute proposition raisonnable. Dans le passé, nous avions été dans une situation où nous avions dû protéger l'intérêt de nos actionnaires", a-t-il ajouté, en référence à la tentative de Safran.

L'action a gagné 3,83% à 17,755 euros à la Bourse de Paris mardi, le marché voyant dans le groupe une cible potentielle pour Safran.

Zodiac, tancé publiquement par son client Airbus en janvier, a multiplié les "profit warnings" depuis l'annonce en mars 2015 de retards de livraisons de sièges, jusqu'à renoncer fin février à son objectif de marge opérationnelle courante de 10% pour l'exercice en cours.

Mardi le groupe a dit tabler pour l'exercice se terminant le 31 août 2016 sur un résultat opérationnel courant proche des 314,1 millions d'euros de 2014-2015, qui marquait déjà une chute de 44,6% par rapport à 2013-2014.

Le groupe estime désormais qu'il lui faudra encore 18 mois pour ramener ses activités de sièges et d'intérieurs de cabine à la normale.   Suite...