Wall Street finit en hausse grâce au pétrole et attend la Fed

vendredi 11 mars 2016 22h35
 

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé vendredi en hausse, portée par le pétrole après un rapport de l'Agence internationale de l'énergie estimant que les cours du brut ont peut-être touché leur point bas et une annonce d'une diminution du nombre de puits de forage aux Etats-Unis.

Les investisseurs vont maintenant porter leur attention sur la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale qui se tiendra mardi et mercredi.

La banque centrale américaine a laissé la porte ouverte à de nouvelles hausses de taux cet année mais le calendrier dépendra de la santé de l'économie des Etats-Unis. Et si le marché du travail se porte bien, les hausses de salaires se laissent encore désirer.

L'indice Dow Jones a gagné 218,18 points, soit 1,28%, à 17.213,31 points.

Le Standard & Poor's 500, plus large, a progressé de 1,64% à 2.022,19 points, son plus haut niveau de l'année, et le Nasdaq Composite a pris 1,85% à 4.748,47 points.

Les trois indices de référence bouclent ainsi leur quatrième progression hebdomadaire, ce qui n'était plus arrivé depuis quatre mois et confirme que les marchés s'apaisent après un début d'année turbulent.

Les mesures annoncées jeudi par la Banque centrale européenne, qui incluent une baisse des trois taux directeurs de l'institution, une augmentation de ses achats mensuels sur les marchés et de nouveaux prêts à long terme aux banques, sont en outre plutôt bien accueillies par les investisseurs américains.

Mais c'est surtout le pétrole qui a soutenu la tendance avec un gain de 2,23% pour l'indice du secteur de l'énergie.

Les cours du pétrole ont peut-être touché leur point bas car la chute des derniers mois tend à se traduire par une diminution rapide de la production des Etats-Unis et d'autres producteurs extérieurs à l'Opep, tandis que la reprise de l'offre iranienne reste modeste, a déclaré vendredi l'Agence internationale de l'énergie.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS