Mauvais mois de février pour les services dans la zone euro

jeudi 3 mars 2016 12h58
 

PARIS/BERLIN/LONDRES (Reuters) - La croissance de l'activité du secteur des services dans la zone euro est revenue en février à son plus bas niveau depuis plus d'un an, montrent les résultats définitifs de l'enquête mensuelle de Markit.

L'indice PMI du secteur a reculé à 53,3 après 53,6 en janvier, son plus bas niveau depuis janvier 2015. Il dépasse néanmoins la première estimation, basée sur des résultats partiels, qui le donnait à 53,0.

"Les résultats de l'enquête font émerger le risque d'une nouvelle détérioration de la croissance économique par rapport au niveau déjà faible observé à la fin de l'an dernier avec une croissance de 0,3% seulement", commente Chris Williamson, chef économiste de Markit.

Le PMI composite de la zone euro, qui conjugue services et secteur manufacturier, a lui aussi reculé en février à 53,0, là encore un plus bas de 13 mois, après 53,6 en janvier. L'estimation "flash" l'avait donné à 52,7.

"Le ralentissement de la croissance de l'activité des entreprises, conjugué à un ralentissement équivalent du rythme des créations d'emploi et à la plus forte baisse des prix facturés depuis un an suggère que la reprise de la région perd de son élan", dit Chris Williamson.

EN ALLEMAGNE, LA CROISSANCE DU SECTEUR PRIVÉ RALENTIT ENCORE

La croissance du secteur privé s'est encore ralentie en février en Allemagne, tombant à son rythme le moins soutenu en cinq mois, tout en restant à un niveau solide, ce qui suggère que la première économie européenne a quand même commencé l'année 2016 sur de bonnes bases.

L'indice PMI Markit composite, qui combine l'activité manufacturière et les services, s'affiche à 54,1 pour le deuxième mois de l'année contre une estimation "flash" de 53,8, 54,5 en janvier et 55,5 en décembre.   Suite...

 
LES INDICES PMI EN EUROPE