March 2, 2016 / 7:44 AM / in a year

BioMérieux publie des résultats annuels inférieurs aux attentes

3 MINUTES DE LECTURE

PARIS (Reuters) - BioMérieux a publié mercredi des résultats 2015 inférieurs au consensus, pénalisés par des éléments exceptionnels, et des prévisions jugées prudentes, ce qui fait chuter le titre en Bourse.

Pour l'exercice en cours, BioMérieux vise un bénéfice opérationnel courant contributif de 265 à 290 millions d'euros, au regard d'un consensus ThomsonReuters de 301 millions d'euros.

Ce résultat, qui exclut les éléments non récurrents liés à l'acquisition et l'intégration de BioFire, a progressé de 14,6% l'an dernier à 260 millions d'euros, à comparer à un consensus de 251,3 millions.

Outre les frais liés à BioFire, une charge exceptionnelle résultant du désengagement partiel de BioMérieux du capital de sa filiale Theranostics a également pesé sur le bénéfice net 2015, qui a baissé de 18,5% à 110 millions (consensus de 162,85 millions).

Le groupe a cependant maintenu à un euro par action le dividende versé au titre de 2015.

A la suite de l'entrée d'investisseurs privés au capital de bioTheranostics, BioMérieux détient désormais moins de 20% du capital de cette filiale déficitaire.

"Les résultats 2015 sont inférieurs au consensus. Idem pour la prévision de résultat opérationnel pour 2016 que le consensus attendait à plus de 300 millions d'euros", commente Arnaud Guérin, analyste chez Portzamparc.

A 9h40, l'action BioMérieux abandonne 12,20% à 103,6 euros, inscrivant de loin la plus forte baisse du SBF 120 (+0,66%).

Pour 2016, BioMérieux dit compter sur la contribution "significative" des ventes de FilmArray, la technologie d'analyse des tests de maladies infectieuses mise au point par l'américain BioFire, racheté au début 2014.

Le groupe confirme prévoir une croissance organique de ses ventes entre 6% et 8% en 2016, après celle de 7,1% engrangée l'an dernier.

Enfin, BioMérieux prévoit que ses investissements pourraient atteindre environ 285 millions d'euros cette année, après 208 millions d'euros en 2015, ce qui devrait permettre une augmentation des capacités de production de ses sites américains de Durham et de Salt Lake City.

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below