Jin Jiang grimpe dans AccorHotels et pourrait demander un siège

lundi 29 février 2016 12h47
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Le groupe hôtelier chinois Jin Jiang vient de franchir les 10% du capital et des droits de vote d'AccorHotels et n'exclut pas de demander un ou plusieurs sièges au conseil du groupe français.

Cette montée s'est effectuée via un concert formé par deux sociétés contrôlées par Jin Jiang, Rubyrock Capital et Golden Apple Capital, qui détenaient en date du 24 février 11,7% du capital et 10,21% des droits de vote d'AccorHotels après l'acquisition d'actions sur le marché, selon un avis publié lundi par l'Autorité des marchés financiers (AMF).

Tenu par la loi boursière de déclarer ses intentions, Jin Jiang précise dans cet avis ne pas agir de concert avec aucun autre actionnaire d'AccorHotels et ne pas exclure d'acquérir d'autres actions sur le marché.

Il ajoute qu'il n'envisage pas de prendre le contrôle du groupe mais qu'il n’exclut pas de demander la nomination d’un ou plusieurs représentants au conseil d’administration "et de participer conséquemment (...) à la définition de la stratégie de la société".

Interrogé, AccorHotels a précisé avoir été prévenu par Jin Jiang. "S'il formule une demande de siège au conseil, elle sera examinée", a précisé une porte-parole du groupe.

Début février, alors que Jin Jiang avait porté sa part de 5,5% à 6,05% du capital d'AccorHotels, devenant son premier actionnaire, Sébastien Bazin, le PDG du groupe français, avait jugé que cette participation était "amicale" et constituait un gage de confiance.

A la Bourse de Paris, le titre AccorHotels s'est retourné à la hausse après l'avis de l'AMF et compte parmi les quelques progressions du CAC 40 . A 12h20, il gagne 0,75% à 38,185 euros, dans un marché en recul de 0,65%.

Jin Jiang, numéro cinq mondial de la gestion hôtelière, a racheté l'an dernier le groupe Louvre Hotel (Campanile, Kyriad) au fonds Starwood.   Suite...

 
Les sociétés Rubyrock Capital et Golden Apple Capital, contrôlées par l'hôtelier chinois Jin Jiang, ont franchi de concert les 10% du capital et des droits de vote d'AccorHotels, selon un avis publié lundi par l'Autorité des marchés financiers (AMF). /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen