Wall Street finit la semaine en demi-teinte

vendredi 26 février 2016 23h30
 

par Abhiram Nandakumar et Noel Randewich

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé la séance de vendredi sur une note étroitement irrégulière, soutenue d'un côté par une statistique de croissance qui s'est révélée être meilleure que prévu mais affectée de l'autre par un souci devenu constant chez les traders à savoir l'évolution des taux d'intérêt américains.

Cette contre-performance n'empêche les trois grands indices de réaliser des gains appréciables sur l'ensemble de la semaine.

Le PIB américain a crû de 1,0% en rythme annualisé au quatrième trimestre, suivant la deuxième estimation publiée vendredi par le département du Commerce. Il confirme ainsi un ralentissement de croissance, après sa hausse de 2% du troisième trimestre, mais la première estimation n'était que de +0,7% et le consensus donnait seulement 0,4% de croissance.

Un net rebond des cours pétroliers a entretenu la résistance de Wall Street une partie de la journée mais ceux-ci ont ensuite fortement réduit leurs gains jusqu'à se retourner à la baisse, ce qui a contribué à alourdir Wall Street par la suite.

Malgré ce fléchissement de l'or noir, c'est bel et bien l'indice sectoriel S&P des ressources naturelles qui a réalisé, et de loin, la meilleure performance de la journée, en dégageant un gain de 1,35%, soit sa troisième hausse d'affilée.

L'indice Dow Jones a perdu 57,32 points (0,34%) à 16.639,97 points. Le S&P-500, plus large, a cédé 3,65 points (0,19%) à 1.948,05 points. Le Nasdaq Composite a gagné 8,27 points (0,18%) à 4.590,47 points.

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow inscrit un gain de 1,5%, le S&P de 1,6% et le Nasdaq de 1,9%.

A la suite de son décrochage de janvier et de sa reprise partielle ces deux dernières semaines, le S&P-500 est tout juste au-dessus de sa moyenne mobile de 50 jours pour la deuxième séance consécutive, ce qui, de l'avis de certains traders, témoigne d'une meilleure humeur chez les investisseurs.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS