Carmat lance une augmentation de capital de 50 millions d'euros

vendredi 26 février 2016 14h56
 

par Noëlle Mennella

PARIS (Reuters) - Carmat a annoncé vendredi le lancement d'une augmentation de capital de 50 millions d'euros réservée à ses deux grands actionnaires historiques mais aussi à de nouveaux investisseurs afin de pouvoir financer l'étude pivot de son coeur artificiel.

CorNovum, holding d'investissement détenue à parité par Bpifrance et l'Etat, souscrira à cette opération à hauteur d'un maximum de 17 millions et deviendra son quatrième actionnaire avec une part située entre 7,3% et 8,5% du capital.

Airbus Group (Matra Defense), avec une souscription à hauteur de 11 millions, restera le premier actionnaire de Carmat avec 22,4-22,5% du capital devant le fonds Truffle Capital (17,8%-18%) qui investira dans l'opération sept millions d'euros.

Le professeur Alain Carpentier, l'inventeur du coeur artificiel, qui ne participera pas à l'augmentation de capital, conserve néanmoins la troisième position au capital avec une part de 10,8%-11,4% du capital.

L'opération consacrera l'entrée au capital d'investisseurs représentant les familles Bastid et Ligresti, qui apporteront sept millions d'euros chacun, contre un million pour Aliad, l'investisseur de capital risque du groupe Air Liquide.

Cette augmentation de capital réservée serait accompagnée, le cas échéant, d'un placement privé auprès d'investisseurs qualifiés dont le montant n'est pas encore défini, ajoute Carmat dans un communiqué.

Le prix d'émission des actions nouvelles émises sera égal au moins élevé des deux montants suivants : 40 euros et la moyenne des cours pondérés par les volumes des cinq dernières séances de bourse précédant la date du conseil d'administration relatif à ces opérations prévu en avril.

  Suite...

 
Le professeur Alain Carpentier, inventeur du coeur artificiel de Carmat qui a annoncé vendredi le lancement d'une augmentation de capital de 50 millions d'euros réservée à ses deux grands actionnaires historiques mais aussi à de nouveaux investisseurs. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier