Areva toujours plombé par l'EPR finlandais et sa restructuration

vendredi 26 février 2016 12h05
 

par Matthieu Protard et Geert De Clercq

PARIS (Reuters) - Areva a fait état vendredi d'une perte de deux milliards d'euros l'an dernier en raison de lourdes charges liées à sa restructuration et à une nouvelle provision pour l'EPR finlandais OL3 que le groupe français espère toujours démarrer fin 2018.

Le groupe , qui sera recentré sur le cycle du combustible nucléaire une fois son activité réacteurs (Areva NP) cédée à EDF, a expliqué avoir passé dans ses comptes de 2015 une nouvelle provision de 905 millions d'euros sur ce chantier.

Du fait de cette nouvelle charge, la facture cumulée sur l'EPR finlandais s'élève désormais à 5,5 milliards d'euros pour le groupe français, a expliqué Stéphane Lhopiteau, le directeur financier d'Areva, lors d'une conférence téléphonique.

Areva cherche à régler le contentieux qui l'oppose à son client finlandais TVO qui lui réclame 2,6 milliards d'euros dans le cadre d'une procédure d'arbitrage.

"Les discussions (avec TVO) sont encore en cours, elles sont positives", a fait savoir Stéphane Lhopiteau. "Les discussions traitent certes du contentieux mais elles traitent aussi des conditions de réalisation du projet (OL3)."

Interrogé lors d'une conférence de presse sur la perspective d'un accord avec TVO, Philippe Knoche, le directeur général d'Areva, s'est montré prudent et n'a pas voulu s'engager sur un quelconque calendrier, alors que le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, avait réclamé un accord avant fin février.

Le groupe a également indiqué que l'accord de crédit relais trouvé avec six banques pour un montant de 1,1 milliard d'euros lui permet d'assurer sa liquidité pour l'ensemble de l'exercice 2016.

  Suite...

 
Philippe Knoche, directeur général d'Areva. Le groupe affiche une perte de 2,03 milliards d'euros en 2015 en raison de lourdes pertes liées aux coûts de sa restructuration et à une nouvelle provision pour l'EPR finlandais d'OL3. /Photo prise le 26 février 2016/REUTERS/Charles Platiau