Safran affecté en 2015 par le retard du moteur Silvercrest

jeudi 25 février 2016 12h47
 

par Cyril Altmeyer et Tim Hepher

PARIS (Reuters) - Safran a annoncé jeudi une chute de son résultat opérationnel courant annuel à la suite d'une charge de 654 millions d'euros liée au retard de 18 mois du moteur Silvercrest destiné notamment au nouveau jet de Dassault Aviation.

L'équipementier spécialisé dans l'aérospatiale, la défense et la sécurité fait état dans un communiqué d'une hausse de 16,4% de son résultat courant ajusté à 2,432 milliards d'euros, proche du consensus Inquiry Financial (2,473 milliards), mais en net recul de 12,5% à 1,734 milliard après la charge.

"Nous avons compris toutes les insuffisances de ce moteur, nous sommes dans la phase où on vérifie que les solutions que nous avons en tête sont les bonnes", a expliqué le PDG de Safran Philippe Petitcolin à des journalistes.

A partir de la mi-2016, Safran va refaire de nouveaux moteurs de ce type qui démarreront leurs essais en vol à la fin de l'année, en vue d'une certification tout début 2018, a-t-il ajouté.

Dassault Aviation espérait une entrée en service en 2017 de son nouvel avion d'affaires, le Falcon 5X, destiné à étoffer sa gamme face à une concurrence exacerbée.

LE MOTEUR LEAP "EN LIGNE AVEC LE CALENDRIER"

Mais la charge sur le Silvercrest était déjà inscrite dans les cours, souligne Barclays dans une note, attribuant la récente sous-performance du titre aux craintes "exagérées" sur la production d'un autre nouveau moteur, le LEAP, dont Safran a assuré qu'elle était "en ligne avec le calendrier".   Suite...

 
Philippe Petitcolin, PDG de Safran. L'équipementier spécialisé dans l'aérospatiale, la défense et la sécurité annonce une chute de son résultat opérationnel courant annuel à la suite d'une charge de 654 millions d'euros liée au retard de 18 mois du moteur Silvercrest destiné notamment au nouveau jet de Dassault Aviation. /Photo prise le 25 février 2016/REUTERS/Philippe Wojazer