COR-Enquête sur la révélation d'une présence française en Libye

mercredi 24 février 2016 14h14
 

PARIS (Reuters) - Corrige au 4e paragraphe commentaire du ministère.

Jean-Yves Le Drian a ordonné une enquête pour "compromission du secret de la défense nationale" après la publication par Le Monde d'informations sur la présence en Libye de forces spéciales françaises pour contrer l'Etat islamique, a-t-on appris mercredi dans l'entourage du ministre de la Défense.

Cette procédure prévue par le Code pénal vise les sources du quotidien, précise Le Point, qui a révélé l'information.

La France procède en ce moment en Libye "à des frappes ponctuelles très ciblées, préparées par des actions discrètes, voire secrètes", écrit mercredi Le Monde, qui fait également état de la présence du service Action de la DGSE, la Direction générale de la sécurité intérieure.

"Face à la menace de l'organisation Etat islamique (EI), la ligne fixée par le président François Hollande repose, pour l'heure, sur des actions militaires non officielles", ajoute le quotidien, dont les informations n'ont pas été commentées par l'entourage de Jean-Yves Le Drian.

Le Monde précise que la présence des forces spéciales a été repérée dans l'est de la Libye "depuis mi-février par des blogueurs spécialisés".

Les forces spéciales engagent la France "car leurs soldats, même très discrets, agissent sous l’uniforme", ajoute Le Monde.

Les Etats-Unis ont présidé à une possible intervention militaire occidentale en Libye en menant le 19 février un raid aérien dans l'est du pays, qui a fait une quarantaine de morts.   Suite...

 
Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a ordonné une enquête pour "compromission du secret de la défense nationale" après la publication par Le Monde d'informations sur la présence en Libye de forces spéciales françaises pour contrer l'Etat islamique. /Photo prise le 20 janvier 2016/REUTERS/Charles Platiau