Le PIB allemand soutenu par la dépense publique au 4e trimestre

mardi 23 février 2016 11h34
 

BERLIN (Reuters) - Le produit intérieur brut allemand a progressé de 0,3% au quatrième trimestre 2015, a confirmé mardi Destatis, l'office fédéral de la statistique, en précisant que la croissance avait été soutenue par une hausse des dépenses et investissements des administrations publiques qui a plus que compensé une baisse des exportations.

Les dépenses publiques ont contribué à hauteur de 0,2 point de pourcentage à la croissance, notamment à cause des dépenses liées à l'accueil de réfugiés.

Les investissements ont pour leur part augmenté de 2,4% sur le trimestre, apportant 0,4 point alors que le commerce extérieur a eu une contribution négative de 0,5 point, les exportations ayant reculé de 0,6% sur la période.

L'Allemagne, confrontée à un afflux massif de réfugiés fuyant les conflits et la pauvreté au Moyen-Orient et ailleurs, dépense des milliards d'euros pour les loger et leur trouver du travail.

La baisse du chômage, la hausse des salaires et une inflation basse en raison notamment du recul des prix de l'énergie stimulent par ailleurs la dépense des ménages.

Ces derniers éléments compensent le repli des exportations, le moteur traditionnel de la première économie d'Europe.

"Le quatrième trimestre raconte la même histoire que les trimestres précédents", analyse Andreas Scheuerle (DekaBank). "Les exportations sont plus faibles, surtout à cause des problèmes sur les marchés émergents".

Egalement publié mardi, l'indice Ifo du climat des affaires montre que les entrepreneurs allemands continuent de s'inquiéter pour leurs perspectives d'exportation en raison du ralentissement des marchés émergents.

A 105,7, l'indice marque une baisse plus marquée que prévu en février, reculant pour le troisième mois consécutif et revenant à son niveau le plus bas depuis plus d'un an, selon l'enquête mensuelle de l'institut du même nom.   Suite...

 
Le produit intérieur brut allemand a progressé de 0,3% au quatrième trimestre 2015, confirme mardi Destatis, l'office fédéral de la statistique, en précisant que la croissance a été soutenue par une hausse des dépenses et investissements des administrations publiques qui a plus que compensé une baisse des exportations. /Photo d'archives/REUTERS/Ina Fassbender