22 février 2016 / 17:12 / il y a 2 ans

Les Bourses europénnes terminent en nette hausse

LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé lundi franchement dans le vert, un rebond des ressources de base l'emportant sur les craintes d'un Brexit et les inquiétudes persistantes pour la santé de l'économie mondiale.

À Paris, l'indice CAC 40 affiche un gain de 1,79% (75,66) à 4.298,70 points. À Francfort, le Dax gagne 1,98% et, à Londres, le FTSE prend 1,47%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 progresse de 1,62% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 2,19%.

Les cours du brut prennent autour de 5% après l'annonce d'une baisse des forages aux Etats-Unis et la prévision par l'Agence internationale de l'énergie d'une baisse de la production américaine de pétrole de schiste.

Le prix des métaux industriels comme le cuivre et le zinc grimpent également, les investisseurs s'inquiétant d'éventuelles pénuries.

Dans ce contexte, les valeurs minières ont porté la tendance, avec notamment un bond de 11,82% pour Glencore, plus forte hausse de l'Eurofirst 300.

A la hausse également, Telecom Italia a pris 5,55% après l'annonce que son principal actionnaire, le français Vivendi (+1,72%), a porté sa participation dans l'opérateur à 22,8%.

La publication d'indicateurs d'activité montrant un net ralentissement de la croissance en Europe a encore renforcé chez les investisseurs la conviction que la Banque centrale européenne (BCE) prendrait de nouvelles mesures de soutien à l'économie dès sa prochaine réunion en mars.

Sur le marché des changes, la livre sterling accuse sa plus forte baisse depuis 11 mois face au dollar, à 1,4145 (-1,8%), au lendemain de l'annonce par Boris Johnson, le très populaire maire de Londres, qu'il ferait campagne pour une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne lors du référendum du 23 juin prochain.

La Bourse de New York est orientée nettement à la hausse à l'heure de la clôture en Europe.

"On voit le pétrole rebondir et certains interprètent cela comme un drapeau vert signalant le retour au risque à court terme", analyse James Abate (Centre Funds). "Pour moi, la tendance à moyen et long termes reste au repli du marché actions", poursuit-il. "De notre point de vue, il ne s'agit pas là d'un retour vers un marché haussier".

Sur le marché obligataire, les rendements des dettes portugaise et italienne, récemment dans le collimateur du marché, ont baissé plus vite que ceux de leurs homologues de la zone euro après que la BCE eut fait savoir vendredi qu'elle prendrait soin de protéger les banques de la zone euro si elle devait décider d'assouplir davantage sa politique monétaire.

Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below