L'activité manufacturière au Japon en forte baisse en février

lundi 22 février 2016 07h46
 

TOKYO (Reuters) - La croissance de l'activité manufacturière au Japon a ralenti fortement en février, les nouvelles commandes à l'exportation ayant subi leur plus forte contraction en trois ans en raison d'une demande en baisse, notamment de la part de la Chine, montre une enquête préliminaire publiée lundi.

L'indice PMI Markit/Nikkei corrigé des variations saisonnières est tombé à 50,2 en février, tandis qu'il s'établissait en janvier à un chiffre final de 52,3. Il reste toutefois au-dessus de la limite de 50, qui sépare contraction et expansion, pour le dixième mois d'affilée.

Le sous-indice des entrées de commandes à l'export a baissé à 47,9, contre 53,1 en janvier, ce qui constituerait sa plus forte contraction mensuelle depuis février 2013 si les chiffres étaient confirmés dans leur version définitive.

La chute des exportations est la plus forte depuis la crise de 2008, en raison notamment d'un ralentissement des économies émergentes.

Les entreprises japonaises ont baissé leurs prix de vente pour le troisième mois consécutif, et plus fortement qu'en janvier, reflet à la fois de la mollesse de la demande et de la baisse des prix des matières premières.

(Stanley White, Julie Carriat pour le service français, édité par Danielle Rouquié)

 
Quartier des affaires à Tokyo. La croissance de l'activité manufacturière au Japon a ralenti fortement en février, les nouvelles commandes à l'exportation ayant subi leur plus forte contraction en trois ans en raison d'une demande en baisse, notamment de la part de la Chine, /Photo prise le 22 février 2016/REUTERS/Toru Hanai