Kering relance Gucci et promet une meilleure rentabilité

vendredi 19 février 2016 15h40
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Kering a redressé les ventes de Gucci en fin d'année mais a vu ses résultats 2015 reculer en 2015 pour la troisième année consécutive, avec une forte dégradation de la rentabilité de ses deux premières marques de luxe, Gucci et Bottega Veneta.

Très surveillé, Gucci, principal centre de profits du groupe, a vu ses ventes grimper de 4,8% au quatrième trimestre, signant sa plus forte croissance organique depuis trois ans et faisant largement mieux que les 1,5% attendus par les analystes.

Reprise en main début 2015 par l'ancien dirigeant de Bottega Veneta Marco Bizzarri, la marque a fait l'objet d'une refonte globale sous la houlette de son nouveau directeur artistique Alessandro Michele.

"Gucci va de l'avant. Tous les signaux sont au vert", s'est félicité Jean-François Palus, directeur général délégué, jugeant "très encourageants" les premiers résultats du repositionnement de la marque qui a rajeuni sa clientèle.

Les nouvelles collections, arrivées dans les boutiques au troisième trimestre, se déploient progressivement. Elles ont représenté 30% des ventes du quatrième trimestre et devraient atteindre 50% au premier trimestre et 100% en fin d'année.

Les ventes de la griffe dans son réseau de magasins ont grimpé de 5,5%, tandis qu'elles sont revenues en terrain positif chez les distributeurs (+3,9%).

A la fin 2015, Gucci avait rénové 34 magasins, passés au nouveau concept, sur un total de 525, et 60 boutiques devraient être rénovées en 2016.

Ces chiffres ont été quelque peu éclipsés par la baisse de Bottega Veneta, deuxième marque de luxe par la taille mais première par la rentabilité, qui a plongé dans le rouge (-1,6%) au dernier trimestre, plombée par une forte présence à Hong Kong et Macao (14% des ventes) et, d'une façon générale, par une très forte exposition à la clientèle asiatique.   Suite...

 
François-Henri Pinault, PDG de Kering. Le groupe français a redressé les ventes de Gucci en fin d'année mais a vu ses résultats 2015 reculer en 2015 pour la troisième année consécutive, avec une forte dégradation de la rentabilité de ses deux premières marques de luxe, Gucci et Bottega Veneta. /Photo prise le 19 février 2016/REUTERS/Charles Platiau