Air France-KLM s'est mieux redressé que prévu, la Bourse salue

jeudi 18 février 2016 12h10
 

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Air France-KLM se distingue en Bourse jeudi après des résultats 2015 largement supérieurs aux attentes, mais estime que la probable baisse des prix des billets liée à la concurrence accrue entamera en 2016 les gains tirés des prix plus abordables du carburant.

Le groupe franco-néerlandais, qui s'est refusé à tout objectif de résultats pour 2016 autre que l'assurance de conserver un bénéfice d'exploitation, domine l'indice SBF 120, avec un bond de 6,78% à 7,946 euros à 9h25, portant sa hausse depuis le début de l'année à 13,3%.

Gerald Khoo, analyste chez Liberum, reconnaît la dynamique encourageante des résultats et ne s'étonne pas de la réaction du titre en Bourse, mais pointe une marge opérationnelle encore faible (3,1% en 2015).

"Le rythme de l'amélioration reste modeste et la valorisation du titre peu attractive", estime dans une note l'analyste, qui reste à "vendre" sur la valeur avec un objectif de cours de cinq euros.

Pour cette année, Air France-KLM prévoit de baisser encore son coût unitaire de 0,8%-1,2% après un recul de 0,6% à données comparables l'an passé, et de dégager un cash-flow libre d'exploitation après cession compris entre 0,6 et 1,0 milliard d'euros.

"Mais la question à 500 millions d'euros, voire plus, c'est combien nous serons capables de conserver dans la baisse de la facture carburant", a expliqué le directeur financier Pierre-François Riolacci à des journalistes.

En 2015, Air France-KLM a économisé environ trois milliards de dollars en kérosène. Mais une fois soustraits les impacts des couvertures mises en place avant la chute des cours et de l'appréciation de l'euro, il n'est plus resté au groupe qu'un gain de 450 millions d'euros.

En 2016, sur la base des cours actuels, Air France-KLM pourrait économiser autant que l'an passé, soit environ deux milliards de dollars après effets de couverture, a ajouté le directeur financier.   Suite...

 
Le PDG d'Air France-KLM Alexandre de Juniac (à droite) et le PDG de KLM, Pieter Elbers. Air France-KLM a renoué avec un bénéfice d'exploitation en 2015. Le groupe franco-néerlandais anticipe que la probable baisse des prix des billets liée à la concurrence accrue entamera en 2016 les gains tirés des prix plus abordables du carburant. /Photo prise le 18 février 2016/REUTERS/Charles Platiau