17 février 2016 / 08:24 / il y a 2 ans

ADP déçu par le trafic du début d'année

PARIS (Reuters) - Le trafic d‘Aéroports de Paris n‘est pas aussi dynamique qu‘il aurait dû l‘être normalement, a estimé mercredi son PDG Augustin de Romanet.

Le terminal 2C de l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle. Le trafic d'Aéroports de Paris n'est pas aussi dynamique qu'il aurait dû l'être normalement, selon son PDG Augustin de Romanet. L'exploitant des aéroports de Roissy et Orly anticipe une croissance de 2,3% de son trafic en 2016, contre un rythme de 3% en 2015. /Photo prise le 15 février 2016/REUTERS/Jacky Naegelen

L‘exploitant des aéroports de Roissy et Orly, affecté fin 2015 par les attentats de Paris, a annoncé mardi lors de la publication de ses résultats annuels qu‘il anticipait une croissance de 2,3% de son trafic en 2016, contre un rythme de 3% en 2015.

“Autant à Orly le trafic a un rythme de croissance compris entre 2,5% et 3%, en revanche à Roissy je ne vois pas de redémarrage pour l‘instant”, a dit Augustin de Romanet lors d‘une conférence de presse.

“J‘espère que cela n‘est que provisoire parce que les mois de janvier et février ne sont pas des mois à fort trafic”, a-t-il ajouté.

ADP a publié lundi une hausse de 0,9% de son trafic en janvier, mais son trafic avec l‘Asie-Pacifique, qui avait pâti fin 2015 des attentats du 13 novembre, a reculé en janvier de 3,8% après avoir baissé de 7,3% en décembre.

L‘action ADP perd 1,7% à 103,25 euros vers 9h15 accusant l‘une des plus fortes baisses du SBF 120.

Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below