Wall Street espère un sursaut malgré la tempête

dimanche 14 février 2016 15h18
 

par Chuck Mikolajczak

NEW YORK (Reuters) - Wall Street n'est nullement épargnée par les turbulences qui secouent les marchés financiers depuis le début de l'année mais certains traders n'en prédisent pas moins un rebond imminent des actions américaines.

Le Standard & Poor's a cédé environ 13% depuis son record établi en mai dernier, les cours du pétrole se maintiennent sous les 30 dollars le baril, l'instabilité des banques inquiète et la Réserve fédérale américaine entretient le doute quant au rythme des hausses de taux à venir.

Tout cela, auquel il faut ajouter la panne de la croissance chinoise, la déprime des cours des ressources de base, une inflation qui s'obstine à rester basse dans les économies développées et une grande nervosité sur le marché des changes, entretient un climat de forte aversion au risque et alimente la volatilité sur les places financières mondiales.

Pourtant, l'étude des récents échanges intrajournaliers ("intraday trading"), soit les transactions engagées et dénouées au cours d'une même journée, suggère que les investisseurs américains pourraient bientôt repasser à l'achat.

Dans trois des quatre dernières séances terminées à la baisse, Wall Street a ainsi atténué ses pertes grâce à des achats en fin de séance réalisés par des professionnels désireux d'envoyer au marché un signal positif, explique Jack Amblin (BMO Private Bank). Cette stratégie peut provoquer un redressement, prédit-il.

Un avis que partage Bill Stone, responsable de la stratégie de marché de PNC Wealth Management. "Cela peut paraître contre-intuitif mais quand des sentiments négatifs et positifs s'affrontent fortement, c'est souvent le prélude à une remontée des actions", dit-il.

LES BANQUES CENTRALES SUR LA SELLETTE   Suite...

 
Wall Street n'est nullement épargnée par les turbulences qui secouent les marchés financiers depuis le début de l'année mais certains traders n'en prédisent pas moins un rebond imminent des actions américaines. /Photo prise le 12 février 2016/REUTERS/Brendan McDermid