L'Oréal fortement concurrencé désormais par les marques locales

vendredi 12 février 2016 17h26
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Concurrencés par le succès des marques locales, les produits grand public de L'Oréal, logés dans la division phare du géant des cosmétiques, ont nettement sous-performé leur marché en 2015 pour la deuxième année consécutive.

La première division de L'Oréal (L'Oréal Paris, Garnier, Maybelline), qui pèse 11,84 milliards d'euros de chiffre d'affaires, soit près de la moitié des ventes du groupe, a signé une croissance organique de 2,5% en 2015, après 1,6% en 2014.

Cette performance s'inscrit très en retrait par rapport à un marché mondial qui a crû de 4% pour cette catégorie de produits.

"Nous n'avons clairement pas la croissance attendue. Mais nous avons pris des mesures pour revenir à une progression plus forte (...) Nous sommes confiants", a déclaré Jean-Paul Agon, PDG du groupe, lors d'une conférence consacrée aux résultats.

En 2015, les chiffres des ventes des détaillants ont montré partout que les gagnants étaient les marques locales, a-t-il indiqué, ajoutant que ce succès s'expliquait non pas par la proximité géographique mais par un bon positionnement sur des tendances en forte croissance.

"Elles sont branchées, bien positionnées sur le maquillage, accessibles, axées sur le naturel. Cela ne signifie pas que l'avenir leur appartient mais qu'on doit être plus rapide pour capter ces nouvelles tendances", a précisé Jean-Paul Agon.

Des plans d'actions mis en oeuvre en 2015 devraient porter leurs fruits, passant notamment par des repositionnements, des innovations et une accélération dans le numérique.

En Chine, aux prises avec la concurrence des marques locales et le ralentissement de Magic Holdings, marque chinoise spécialisée dans les masques de beauté acquise par L'Oréal en 2014, les ventes de la division ont stagné dans un marché en hausse de 5%.   Suite...

 
Concurrencés par le succès des marques locales, les produits grand public de L'Oréal, logés dans la division phare du géant des cosmétiques, ont nettement sous-performé leur marché en 2015 pour la deuxième année consécutive. /Photo prise le 20 avril 2015/REUTERS/Charles Platiau