Wall Street finit en baisse avec le secteur bancaire

jeudi 11 février 2016 23h04
 

par Rodrigo Campos

NEW YORK (Reuters) - Le secteur bancaire a tiré Wall Street à la baisse jeudi mais le marché a réduit ses pertes en fin de séance avec les valeurs pétrolières qui ont réagi à de nouvelles rumeurs sur une action concertée des pays producteurs pour faire remonter les cours du brut.

L'indice Dow Jones des 30 grandes valeurs a fini en repli de 254,56 points, soit 1,60%, à 15.660,18 et le Standard & Poor's 500, plus large, a cédé 22,78 points ou 1,23% à 1.828,08, après avoir touché en séance un plus bas de deux ans de 1.810,10 points.

Le Nasdaq Composite, à forte pondération technologique, a terminé sur un repli de 16,76 points (0,39%) à 4.266,84, après avoir chuté jusqu'à 4.209,76 le matin.

Le compartiment de l'énergie a permis au S&P de réduire ses pertes en fin de séance après une information du Wall Street Journal qui, citant le ministre de l'Energie des Emirats arabes unis, a rapporté que l'Opep était disposée à coopérer pour réduire l'offre de pétrole.

Les valeurs technologiques ont de leur côté résisté grâce aux bons résultats de Cisco, salués par un bond de 9,64% pour le titre de l'équipementier des réseaux.

Le Dow Jones et le S&P-500 n'en accusent pas moins des baisses de 10% depuis le début de l'année, en grande partie sous la conduite des valeurs financières dont l'indice sectoriel large a encore perdu 2,96% jeudi, pour un recul de 18% depuis le 1er janvier.

L'indice bancaire a fini la séance en baisse de 4,41%, plombé par Bank of America (-6,84%). Au sein du Dow Jones, Goldman Sachs et JPMorgan Chase ont perdu plus de 4%.

Les banques pâtissent comme en Europe de la faiblesse des taux des banques centrales et des rendements obligataires mais aussi, aux Etats-Unis, de leur exposition au secteur du pétrole de schiste mis à mal par la chute de 75% des cours du brut depuis la mi-2014.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS