11 février 2016 / 17:23 / dans 2 ans

L'Oréal sauve son année avec un 4e trimestre meilleur que prévu

L'Oréal a publié jeudi un résultat opérationnel 2015 en nette hausse, porté par la baisse de l'euro, tandis que sa croissance organique s'est accélérée en fin d'année, dépassant les attentes. Les ventes du numéro un mondial des cosmétiques ont progressé de 12,1% en 2015 à 25,26 milliards d'euros. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - L‘Oréal a publié jeudi un résultat d‘exploitation en nette hausse, porté par la baisse de l‘euro, tandis que le groupe de cosmétiques a sauvé son année grâce à une accélération dans les produits de luxe et la cosmétique active au quatrième trimestre.

Les ventes du numéro un mondial des cosmétiques ont progressé de 12,1% en 2015 à 25,26 milliards d‘euros, un chiffre supérieur au consensus ThomsonReuters de 25,15 milliards.

A données comparables, le groupe parvient à faire légèrement mieux qu‘en 2014 avec une croissance organique de 3,9%, après 3,7%, grâce à une accélération au quatrième trimestre à 4,2%, au lieu des 3,6% attendus en moyenne.

La division de produits de luxe (Lancôme, Saint Laurent, Armani, Kiehl‘s), qui avait fortement décéléré au troisième trimestre, a nettement redressé la barre avec une progression de 6,8% en fin d‘année.

Celle de la cosmétique active (Vichy, La Roche Posay), poursuit sa brillante trajectoire et signe une nouvelle fois la plus forte croissance de toutes les divisions (+9,9% au dernier trimestre, qui porte à 7,8% sa croissance sur l‘année).

A l‘inverse, la division de produits grand public (L‘Oréal Paris, Garnier, Maybelline), première division du groupe, reste à la traîne et sous-performe nettement avec une croissance limitée à 3,1% au dernier trimestre et à 2,5% sur l‘année, malgré les bonnes performances de ses marques de maquillage comme l‘américaine NYX.

Sur le plan géographique, le groupe a accéléré le pas en fin d‘année dans toutes les régions, hormis l‘Amérique latine où la récession brésilienne a ramené sa croissance à seulement 2,2%.

Le résultat opérationnel a grimpé de 12,8% à 4,39 milliards d‘euros, en ligne avec le consensus, tandis que la marge a grappillé 10 points de base à 17,4% grâce aux effets positifs de la baisse des matières premières sur la marge brute et à une baisse des frais de recherche et développement.

Seules les divisions luxe et cosmétique active voient leur marge progresser, avec une mention spéciale pour la cosmétique active dont la rentabilité atteint 22,8% des ventes.

Davantage de précisions sont attendues lors d‘une présentation prévue vendredi matin.

Le bénéfice net avance de 11,7% à 3,49 milliards d‘euros hors éléments exceptionnels, et le dividende proposé ressort à 3,10 euros par action contre 2,70 euros un an plus tôt.

En Bourse, L‘Oréal a fini à 146,70 euros jeudi, limitant sa baisse à 5,54% depuis le début de l‘année, pendant que le CAC 40 perd 15,97% sur la période et que l‘indice européen des biens domestiques et personnels cède 9,5%.

Pascale Denis, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below