February 11, 2016 / 12:10 PM / a year ago

Thomson Reuters prévoit une croissance de son CA en 2016

3 MINUTES DE LECTURE

Thomson Reuters a annoncé jeudi prévoir une croissance de son chiffre d'affaires de zéro à 5% cette année. Le groupe d'informations financières et de nouvelles a réalisé au quatrième trimestre un bénéfice ajusté des éléments exceptionnels de 65 cents par action, contre 43 cents sur la période correspondante de 2014. /Photo d'archives/Claudio Reyes

(Reuters) - Thomson Reuters a publié jeudi un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes grâce à des économies de coûts et d'impôts et a dit prévoir une légère croissance de son chiffre d'affaires cette année.

En dépit de la volatilité des marchés financiers en début d'année, le groupe d'informations financières et de nouvelles s'est dit confiant dans sa capacité à dégager une croissance de son chiffre d'affaires de 2% à 3% cette année, à taux de change constants.

"Il y a beaucoup de sujets d'inquiétude en ce moment", a dit le directeur général Jim Smith. "Mais, quand je parle avec nos plus grands clients et avec les principaux régulateurs cette année, personne ne pense que nous sommes dans une situation où les fondamentaux seraient comparables à ceux de 2008 et 2009", a-t-il ajouté, en référence à la crise financière qui avait ébranlé l'économie mondiale pendant ces deux années.

Thomson Reuters a réalisé au quatrième trimestre un bénéfice par action (BPA) ajusté des éléments exceptionnels de 65 cents, contre 43 cents sur la période correspondante de 2014.

Les analystes financiers prévoyaient en moyenne un BPA de 58 cents selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

L'écart de 7 cents s'explique par des économies de coûts et d'impôts, a expliqué Claudio Alesi, analyste de Sanford Bernstein.

Le chiffre d'affaires du trimestre est légèrement inférieur aux attentes, en baisse de 2% à 3,15 milliards de dollars (2,78 milliards d'euros) mais progresse de 2% hors effets de change. Les analystes l'attendaient à 3,17 milliards de dollars.

Dans la division "Financial & Risk", qui regroupe les produits d'information et d'analyse destinés au secteur des services financiers, les ventes ont dépassé les résiliations, le segment affichant ainsi un septième trimestre consécutif de ventes nettes positives.

Le chiffre d'affaires de la division, à 1,53 milliard de dollar sur les trois derniers mois de 2015, représente un peu moins de la moitié du chiffre d'affaires total du groupe.

Thomson Reuters, maison-mère de Reuters News, prévoit de racheter pour environ 1,5 milliard de dollars de ses propres actions après avoir mené à bien un programme de rachats d'un milliard.

La prévision sur le chiffre d'affaires 2016 exclut la division Intellectual Property & Sciences, que le groupe espère céder dans le courant du second semestre.

Thomson Reuters a annoncé en novembre la mise en vente de cette division, qui fournit des informations scientifiques et sur la propriété intellectuelle, ainsi que des solutions associées, aux administrations publiques, universités et entreprises. Elle a généré l'an dernier un chiffre d'affaires d'environ un milliard de dollars (880 millions d'euros).

Jim Smith a dit que le produit de la cession serait de préférence utilisé pour financer des rachats d'actions et qu'il n'avait pas de projet d'acquisitions majeures cette année.

Marc Angrand et Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below