10 février 2016 / 21:15 / il y a 2 ans

Wall Street efface ses gains en fin de séance

LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a effacé ses gains en fin de séance pour terminer sur une note stable ou en légère baisse mercredi, alourdie par Walt Disney et le secteur des ressources de base, à la suite de déclarations jugées pourtant plutôt rassurantes de la présidente de la Réserve fédérale sur l'économie américaine.

L'intervention de Janet Yellen devant une commission de la Chambre des représentants a contribué à apaiser les inquiétudes quant à la capacité de l'économie américaine à supporter une hausse progressive des taux d'intérêt.

L'indice Dow Jones a perdu 99,64 points, soit 0,62%, à 15.914,74 points. Le S&P-500, plus large, a fini sur une note stable, (-0,35 point, soit -0,02%, à 1.851,86 points). Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 14,83 points (+0,35%) à 4.283,59 points.

La présidente de la Fed a reconnu les risques que faisaient peser notamment le ralentissement de la croissance chinoise, tout en annonçant que la banque centrale américaine devrait poursuivre le resserrement graduel de sa politique.

Les inquiétudes sur la croissance américaine et la rechute des cours du pétrole depuis que la Fed a relevé ses taux en décembre, pour la première fois en près de 10 ans, ont limité les anticipations de nouvelles hausses de taux cette année.

"(Janet Yellen) a vraiment adopté un ton mi-colombe et mi-faucon, et je pense qu'elle a apporté, pour l'essentiel, ce dont le marché avait besoin. Elle a été suffisamment accommodante pour signaler qu'une hausse de taux en mars était probablement écartée, mais assez 'faucon' pour laisser l'impression que la Fed est convaincue que la reprise économique se poursuivra", dit Kelly Bogdanov, gérant chez RBC Wealth Management.

La Bourse de New York a terminé en baisse mercredi, alourdie par Walt Disney, malgré des propos de la présidente de la Réserve fédérale américaine, Janet Yellen, jugés plutôt rassurants quant à la capacité de l'économie américaine à supporter une hausse progressive des taux d'intérêt. L'indice Dow Jones a perdu 0,63%. /Photo prise le 9 février 2016/Brendan McDermid

Les grands indices ont toutefois terminé en retrait par rapport à leurs plus hauts du jour, tirés vers le bas par les ressources de base (-0,97%), tandis que les secteurs technologique et de la santé, qui avaient beaucoup souffert pendant la phase de correction, ont été en tête des hausses.

L'indice des valeurs liées à l'énergie a perdu 0,5% alors que les cours du pétrole évoluaient dans le désordre, avec un nouveau repli du brut léger américain et un rebond du Brent.

Les valeurs technologiques ont repris 0,36%, après trois séances de baisse d'affilée. Facebook a gagné 1,47%, Microsoft 0,87% et Alphabet 0,83%.

Walt Disney a pesé sur le Dow Jones, avec un recul de 3,76%, après avoir déçu les investisseurs avec des bénéfices en baisse pour ses réseaux câblés de télévision.

Time Warner a perdu 4,97% après avoir annoncé un chiffre d'affaires inférieur aux attentes, pour la première fois en quatre trimestres.

Tesla (-3,1%), Cisco (-0,62%) et Twitter (+4,03%) publiaient leurs résultats après la clôture.

Caroline Valetkevitch, Juliette Rouillon pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below