10 février 2016 / 17:18 / dans 2 ans

Rebond des marchés européens à la clôture

LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont rebondi mercredi après sept séances de baisse, soutenues par les valeurs bancaires qui avaient été particulièrement malmenées lors de la tourmente des derniers jours sur les places financières mondiales.

À Paris, le CAC 40 a gagné 1,59% (63,66 points) à 4.061,20 points, après avoir clôturé la veille sous les 4.000 points pour la première fois depuis octobre 2014. À Francfort, le Dax a repris 1,55% et, à Londres, le FTSE a avancé de 0,71%.

L‘indice paneuropéen FTSEurofirst 300 et l‘EuroStoxx 50 de la zone euro ont progressé respectivement de 1,82% et 1,92%.

L‘indice européen du secteur bancaire, qui avait plongé de plus de 27% depuis le début de l‘année, figure cette fois en tête des hausses avec un gain de 4,78%.

Le titre Deutsche Bank, qui a beaucoup souffert ces derniers mois, se distingue avec une envolée de plus de 10%, à la suite d‘un article du Financial Times évoquant un rachat d‘obligations. La première banque allemande a l‘intention de réduire d‘un tiers environ la valeur de sa filiale de banque de détail Postbank, que le groupe prévoit de vendre dans le cadre de la refonte de sa stratégie, a-t-on appris par ailleurs de deux sources proches du dossier.

Les banques françaises ont suivi le mouvement avec +8,99% pour Société générale, plus forte hausse du CAC 40, et +4,89% pour BNP Paribas.

Contre la tendance, le groupe danois de transport maritime et d‘énergie A.P. Moller-Maersk a abandonné 3,55% après avoir dit s‘attendre à un recul de son résultat courant cette année.

Dans le climat d‘aversion au risque qui caractérise les marchés depuis le début de l‘année, les investisseurs ont suivi avec attention l‘intervention de la présidente de la Réserve fédérale devant la commission des services financiers de la Chambre des représentants aux Etats-Unis.

Janet Yellen n‘a pas vraiment surpris les marchés en déclarant que l‘économie des Etats-Unis devrait conserver une croissance modérée malgré l‘accroissement des risques pour permettre à la banque centrale américaine de continuer à resserrer graduellement sa politique monétaire.

Le dollar reculait en fin de journée face à la plupart des devises, à l‘exception notable du yen, tandis que le Standard & Poor‘s-500 progressait de 0,6% à Wall Street.

Sur le marché pétrolier, le baril de Brent rebondit de 2,5% vers 18h00, à plus de 31 dollars, après quatre séances consécutives de baisse.

Patrick Vignal pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below