Janet Yellen (Fed) veut garder le cap malgré les risques

mercredi 10 février 2016 19h08
 

par Howard Schneider et Lindsay Dunsmuir

WASHINGTON (Reuters) - L'économie des Etats-Unis devrait conserver une croissance modérée malgré l'accroissement des risques pour permettre à la Réserve féderale de continuer à resserrer graduellement sa politique monétaire, a déclaré mercredi la présidente de la banque centrale américaine.

Janet Yellen a souligne le resserrement des conditions financières résultant de la chute des marchés actions, les incertitudes concernant la Chine et la réévaluation du risque de crédit comme des risques pour la première économie du monde mais elle a fait part, malgré un environnement troublé, d'un optimisme relatif.

Il est peu probable que le comité de politique monétaire de la Fed (FOMC), qui a relevé ses taux pour la première fois depuis près de dix ans en décembre, ait à envisager de les baisser dans un avenir proche mais il ferait le nécessaire pour atteindre les objectifs de la banque centrale en cas de besoin, a-t-elle dit.

"Je ne m'attends pas à ce que le FOMC se trouve prochainement dans une situation où il serait nécessaire de réduire les taux", a-t-elle dit lors d'une intervention devant la commission des services financiers de la Chambre des représentants, en évoquant entre autres la bonne santé du marché du travail.

La perspective de taux négatifs est une hypothèse de travail mais pas l'option privilégiée, a ajouté la présidente de la Fed, très prudente dans ses propos dans un contexte de grande volatilité sur les marchés financiers.

Janet Yellen reconnaît les risques que font peser le ralentissement global provoqué par la panne de la croissance chinoise et la chute des cours des ressources de base sur les conditions financières aux Etats-Unis.

"Ces développements, s'ils persistent, pourraient peser sur les perspectives de l'activité économique et sur le marché du travail", a-t-elle dit.

La présidente de la Fed a notamment souligné les incertitudes résultant de la nouvelle orientation de la politique chinoise en matière de changes et désigné le ralentissement de l'économie chinoise comme l'une des principales causes de la volatilité qui règne sur les marchés.   Suite...

 
L'économie des Etats-Unis devrait conserver une croissance modérée malgré l'accroissement des risques pour permettre à la Réserve féderale de continuer à resserrer graduellement sa politique monétaire, estime la présidente de la banque centrale américaine, Janet Yellen. /Photo prise le 10 février 2016/REUTERS/Gary Cameron