Klépierre atteint ses objectifs mais passe une charge sur Corio

mardi 9 février 2016 19h19
 

par Matthieu Protard

PARIS (Reuters) - Klépierre a atteint ses objectifs financiers en 2015 mais la société foncière a dû passer dans ses comptes une dépréciation liée au rachat du néerlandais Corio en 2014.

Le groupe immobilier, spécialisé dans les centres commerciaux, explique ainsi avoir passé une charge de survaleur ("goodwill") de 704,5 millions d'euros sur Corio, faisant tomber ses comptes dans le rouge.

Pour l'exercice 2015, il affiche du coup une perte de 444,6 millions d'euros.

Klépierre a en revanche relevé ses objectifs de synergies liées à l'acquisition de Corio.

La société foncière, dont la banque BNP Paribas est sortie du capital en novembre, explique qu'elle table désormais sur un volume de 67 millions d'euros de synergies annuelles d'ici fin 2016 contre une prévision initiale de 60 millions à horizon 2017-2019.

"Les synergies sont plus importantes que prévu. Et elles arrivent au bout de deux ans au lieu de trois ans", a commenté mardi Laurent Morel, président du directoire de Klépierre, lors d'une conférence de presse.

Le groupe indique en outre qu'à fin 2015, ses comptes intègrent un écart d'acquisition résiduel de 658 millions d'euros. Ce dernier sera soumis à des tests de dépréciation, souligne Klépierre.

  Suite...

 
Le groupe immobilier Klépierre a atteint ses objectifs financiers en 2015 mais la société foncière a dû passer dans ses comptes une dépréciation liée au rachat du néerlandais Corio en 2014. Côté opérationnel, la société a dégagé l'an dernier un cash-flow net courant de 2,16 euros par action, supérieur à son objectif de 2,15 euros tel que relevé en juillet dernier. /Photo d'archives/REUTERS/Mal Langsdon