L'UE invitée à agir contre le dumping chinois sur l'acier

dimanche 7 février 2016 12h20
 

PARIS (Reuters) - Les ministres de sept pays européens, dont la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni, exhortent l'Union européenne à prendre des mesures destinées à protéger le secteur sidérurgique européen de la concurrence jugée déloyale de la Chine et de la Russie.

Dans une lettre datée de vendredi que Reuters a pu consulter, les cosignataires, parmi lesquels le Français Emmanuel Macron, s'inquiètent de l'état de cette industrie en Europe.

"(Elle) est confrontée à des pratiques commerciales déloyales récurrentes dans un contexte de forte concurrence internationale intensifiée par une situation de surcapacité internationale", peut-on lire dans ce courrier.

"L'Union européenne ne peut rester passive lorsque l'augmentation des pertes d'emplois et des fermetures d'aciéries montre qu'il existe un risque important et imminent d'effondrement du secteur européen de l'acier", lit-on également.

"Nous lançons conjointement un appel aux institutions européennes à utiliser tous les moyens disponibles et à agir fortement pour répondre à ce nouveau défi", écrivent encore les ministres.

Cette lettre est adressée à Jyrki Katainen, vice-président de la Commission européenne, et aux commissaires Elzbieta Bienkowska et Cecilia Malmström, respectivement chargées de l'Industrie et du Commerce, ainsi qu'au ministre de l'Industrie des Pays-Bas, dont le pays assure la présidence tournante du Conseil de l'UE.

Parmi les signataires figurent, outre les ministres français, allemand et britannique, des représentants polonais, italien, belges et luxembourgeois.

"ANTIDUMPING"   Suite...

 
Les ministres de sept pays européens, dont la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni, exhortent l'Union européenne à prendre des mesures destinées à protéger le secteur sidérurgique européen de la concurrence jugée déloyale de la Chine et de la Russie. Les cosignataires, parmi lesquels le Français Emmanuel Macron, s'inquiètent de l'état de cette industrie en Europe. /Photo prise le 5 décembre 2015/REUTERS/China Daily