Wall Street a chuté avec le secteur technologique

vendredi 5 février 2016 23h02
 

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en très forte baisse vendredi, sous le coup à la fois d'un effondrement des cours de plusieurs valeurs technologiques, LinkedIn en tête, à la suite de prévisions jugées décevantes et de la perspective d'une nouvelle hausse des taux après les chiffres de l'emploi.

L'indice Dow Jones a cédé 1,29%, soit 211,75 points, à 16.204,83. Le S&P-500, plus large, a perdu 35,43 points, soit 1,85%, à 1.880,02. Le Nasdaq Composite, à forte pondération technologique, a plongé de son côté de 146,42 points (-3,25%) à 4.363,14.

Ce dernier est ainsi tombé à son plus bas niveau de clôture depuis octobre 2014

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow a perdu 1,59%, le S&P 3,11% et la Nasdaq 5,44%, les trois indices interrompant ainsi une série de deux hausses hebdomadaires de suite.

Depuis le début de l'année, le Dow Jones accuse un repli de 7,00%, après -2,23% en 2015, le S&P 500 perd 8,02% (après -0,73% en 2015) et le Nasdaq 12,87% (+5,73% en 2015)

Les créations d'emploi, ressorties à 151.000, ont ralenti plus fortement que prévu en janvier aux Etats-Unis, mais la hausse des salaires et un taux de chômage au plus bas depuis huit ans semblent témoigner d'une vigueur persistante du marché du travail.

Le taux de chômage est descendu à 4,9%, un creux depuis février 2008, et le salaire horaire moyen a augmenté de 0,5%. Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient en moyenne à 190.000 créations d'emploi, à un taux de chômage stable à 5% et à une hausse du salaire moyen de 0,3%.

"Les marchés peuvent y voir un signe qu'il est trop tôt pour écarter définitivement une hausse de taux en mars de la part de la Réserve fédérale", a réagi Mohamed El-Erian, économiste chez Allianz.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS