La facture énergétique allège le déficit commercial 2015

vendredi 5 février 2016 12h59
 

par Myriam Rivet

PARIS (Reuters) - La balance commerciale de la France a enregistré l'an passé son plus faible déficit depuis 2009 grâce à la baisse des prix du pétrole, qui a fortement allégé la facture énergétique, et la dépréciation de l'euro vis-à-vis du dollar, selon les données publiées vendredi par les douanes.

Le déficit annuel est revenu à 45,7 milliards, contre 58,3 milliards un an plus tôt. Il affiche sa quatrième baisse consécutive depuis le pic de 74,5 milliards touché en 2011.

Sur le seul mois de décembre, le déficit est ressorti à 3,9 milliards d'euros contre 4,5 milliards en novembre. Le déficit de novembre a été légèrement révisé, ayant été annoncé à 4,6 milliards en première estimation.

Comme en 2014, l'amélioration observée l'an passé résulte pour l'essentiel de la facture énergétique, qui a diminué de 14,6 milliards d'euros d'une année sur l'autre, à 40,1 milliards, en raison de la poursuite de la chute des cours de l'or noir.

S'y ajoute l'effet baisse de l'euro, qui a atteint 16% en moyenne l'an passé face au dollar.

Le secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, Matthias Fekl, a souligné lors d'un point de presse que la baisse du déficit commercial depuis 2011 était due à 80% aux évolutions des prix de l'énergie et de l'euro.

Mais le déficit manufacturier s'est néanmoins creusé de 2,6 milliards d'euros l'an passé, à 21,6 milliards, alors que l'excédent agroalimentaire est resté quasi stable (2,6 après 2,7 milliards).

Les exportations de biens ont nettement progressé (+4,3% en 2015 contre +0,1% en 2014), dans un contexte de raffermissement de la demande mondiale et de dépréciation de l'euro. Cette hausse a notamment été entretenue par le dynamisme des ventes dans l'aéronautique (+11,4%) et l'automobile (+8,7%).   Suite...

 
LE DÉFICIT COMMERCIAL