BNP Paribas annonce une réorganisation de ses activités

vendredi 5 février 2016 12h05
 

par Julien Ponthus et Maya Nikolaeva

PARIS (Reuters) - BNP Paribas a lancé vendredi un plan de transformation de son pôle Corporate and Institutional Banking (CIB) afin de l'adapter aux contraintes réglementaires et d'améliorer sa rentabilité alors que de nombreuses banques ont été contraintes de drastiquement réduire la voilure sur ce terrain.

Annoncé à l'occasion de résultats annuels 2015, où la banque a rassuré ses investisseurs sur sa capacité à augmenter ses fonds propres, cette stratégie a été saluée sur les marchés dans la matinée avec une hausse de près de 5% du titre BNP Paribas.

La banque au logo vert, dont la capitalisation boursière a fondu de plus de 20% depuis le début de l'année prépare aussi pour l'ensemble du groupe un plan stratégique à l'horizon 2020 qui devrait être communiqué dans les 12 prochains mois.

"CIB gagne aujourd'hui des parts de marché dans un contexte de repli de certains concurrents", se félicite dans un communiqué la banque pour qui "une nouvelle étape d'adaptation de CIB est aujourd'hui cependant nécessaire pour faire face aux nouvelles contraintes".

Très attendue par les investisseurs, cette réorganisation sera déclinée sur plusieurs axes stratégiques.

Un programme d'économies aura ainsi comme objectif de parvenir à un milliard d'euros d'économies de coûts d'ici 2019.

La banque de la rue d'Antin veut parallèlement rationaliser l'allocation de son bilan sur les métiers, pays et clients les plus prometteurs, tout en visant une réduction brute de 20 milliards d'euros des actifs pondérés.

Elle veut ainsi développer des métiers moins gourmands en capital et plus générateurs de commissions, comme le conseil ou les services aux clients.   Suite...

 
Jean-Laurent Bonnafé, directeur général de BNP Paribas. La banque annonce vendredi un plan de transformation de son pôle Corporate and Institutional Banking (CIB) afin de l'adapter aux contraintes réglementaires et d'améliorer sa rentabilité sur un marché sur lequel certains de ses concurrents ont déjà beaucoup réduit la voilure. /Photo prise le 5 février 2016/REUTERS/Jacky Naegelen