Shell prendra d'autres mesures pour sortir du marasme

jeudi 4 février 2016 11h18
 

par Ron Bousso et Karolin Schaps

LONDRES (Reuters) - Royal Dutch Shell a fait état jeudi de son plus faible bénéfice annuel depuis au moins treize ans et s'est promis de prendre de nouvelles dispositions pour s'extraire du pire marasme que connait le marché pétrolier en plus de dix ans.

La première "major" européenne, dont les actionnaires ont approuvé la semaine dernière le rachat de BG pour 49 milliards de dollars (44 milliards d'euros), a précisé que son bénéfice net avait fondu de 87% en 2015, à 1,94 milliard de dollars, ce qui est conforme aux anticipations des analystes financiers.

Ce solde est le plus faible depuis au moins 2002 et résulte d'un segment production qui supporte mal la conjoncture déprimée du moment, avec des cours du brut qui ont perdu environ 70% depuis leur dernier pic de juin 2014.

Le résultat ajusté du seul quatrième trimestre a reculé de 44%, à 1,83 milliard de dollars. Le 20 janvier, Shell avait dit anticiper pour les trois derniers mois de l'année dernière un bénéfice divisé par près de deux.

"Shell prendra à nouveau des décisions de poids pour traverser cette période de déclin des prix pétroliers, pour autant que cela s'impose", déclare dans un communiqué le directeur général, Ben van Beurden, qui s'attend à ce que le marché pétrolier se rééquilibre dans le courant de l'année, ou au début de 2017.

Ben Ven Beurden estime que le marché se trouve au creux du cycle des prix, ou en tout cas non loin, et que les fondamentaux pétroliers plaident pour une remontée des cours.

FORTE HAUSSE DE L'ACTION SHELL   Suite...

 
Royal Dutch Shell a fait état jeudi de son plus faible bénéfice annuel depuis au moins treize ans et s'est promis de prendre de nouvelles dispositions pour surmonter le pire marasme du marché pétrolier en plus de dix ans. /Photo prise le 8 avril 2015/REUTERS/Arnd Wiegmann