February 4, 2016 / 7:09 AM / a year ago

ING fait mieux que prévu, minimise son exposition au pétrole

3 MINUTES DE LECTURE

ING, première banque néerlandaise, a fait état jeudi de résultats du quatrième trimestre supérieurs aux attentes, portés par la bonne tenue de ses activités de détail et par ses opérations en Allemagne. /Photo d'archives/Robin van Lonkhuijsen

AMSTERDAM (Reuters) - ING a fait état jeudi de résultats du quatrième trimestre supérieurs aux attentes et a cherché à calmer les inquiétudes des investisseurs au sujet de son exposition au secteur pétrolier, qui ont entraîné une chute de plus 20% de son cours de Bourse depuis le début de l'année.

Le directeur des risques de la première banque néerlandaise, Wilfried Nagel, a souligné que l'exposition directe au secteur pétrolier représentait 4,8 milliards d'euros sur un portefeuille de prêts d'environ 533 milliards.

Il a estimé que le coût du risque, soit les provisions pour créances douteuses, augmenterait cette année par rapport à 2015, si les cours du baril de pétrole demeuraient autour de 30 dollars, et pourrait dépasser légèrement les niveaux atteints en 2014, si le prix du baril devait encore chuter et rester durablement plus bas.

Mais Wilfried Nagel a ajouté que d'autres éléments du portefeuille de prêts bénéficieraient d'un prix du pétrole bas, qui améliore la capacité de remboursement de certaines entreprises et des ménages.

"Environ 97% de notre bilan bénéficie indirectement de prix du pétrole plus bas", a-t-il noté au cours d'une conférence téléphonique.

Le bénéfice net courant est ressorti à 822 millions d'euros sur la période, contre 584 millions il y a un an et un consensus Thomson Reuters de 765 millions.

"Une performance opérationnelle solide au quatrième trimestre, un taux de distribution élevé, des perspectives encourageantes et un message rassurant sur le pétrole et le gaz sont les ingrédients d'un fort rebond (du titre) aujourd'hui", a résumé Jan Willem Knoll, analyste d'ABN Amro, dans une note de recherche.

Bonne Tenue Des activités De détail en Allemagne

Vers 10h45, le titre ING avançait de 9,3% à 10,57 euros, affichant la plus forte hausse de l'indice Stoxx 50, alors que l'indice regroupant les valeurs bancaires européennes prenait 1,19%.

Le rebond du titre ramène le recul de l'action à 15,3% contre -21% pour l'indice sectoriel.

Le directeur général de la banque, Ralph Hamers, a déclaré que les résultats opérationnels reflétaient la solidité de ses activités de détail comme de banque de gros.

L'activité de prêt a augmenté de 3,7 milliards d'euros tandis que la marge nette d'intérêt s'est légèrement améliorée à 1,47%.

Les provisions sur le portefeuille de prêts ont diminué à 302 millions contre 400 millions un an auparavant et les prêts non performants sont tombés à 15 milliards contre 15,6 milliards à fin septembre 2015 à la faveur de l'amélioration de la conjoncture aux Pays-Bas, a dit la banque.

Sur l'ensemble de l'exercice 2015, les provisions pour créances douteuses ressortent à 1,35 milliard d'euros contre 1,59 milliard en 2014.

Les activités de banque de détail en Allemagne, qui ont enregistré une croissance rapide, ont dégagé un bénéfice courant avant impôts de 288 millions contre 198 millions un an auparavant, grâce la progression des volumes et à l'amélioration des marges.

Benoît Van Overstraeten et Marc Joanny pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below