Les Bourses européennes terminent en net repli

mercredi 3 février 2016 18h33
 

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en net repli mercredi, la nouvelle envolée des cours du pétrole n'ayant pas réussi cette fois-ci à soutenir la tendance, dans des marchés alourdis par le secteur bancaire et un indicateur confirmant le ralentissement de l'activité dans les services aux Etats-Unis.

Dans ce contexte, les investisseurs se sont tournés vers les valeurs refuge tels que le yen, l'or et la dette souveraine des pays les plus solvables.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en baisse de 1,33% (57,03 points) à 4.226,96 points. Le Footsie britannique a perdu 1,43% et le Dax allemand 1,53%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a reculé de 1,87% et le FTSEurofirst 300 de 1,64%.

Après une ouverture en hausse, Wall Street s'est rapidement retournée à la baisse à la suite de la publication d'un indice ISM de l'activité dans les services aux Etats-Unis très inférieur aux attentes en janvier.

A la clôture en Europe, les grands indices américains affichaient une tendance incertaine, avec des variations allant de -0,06% pour le Dow Jones à -0,97% pour le Nasdaq.

"Le sentiment s'est dégradé sensiblement et est miné par les inquiétudes sur la croissance mondiale, de la Chine aux Etats-Unis, où les premiers signes d'une éventuelle récession commencent à émerger", dit l'analyste de JCI Emanuele Rigamonti. "Nous nous attendons à ce que les marchés fassent surtout du surplace jusqu'à la réunion de la BCE (Banque centrale européenne) du mois de mars, qui pourrait encore une fois provoquer un rebond de soulagement."

Le secteur bancaire pèse sur la tendance, tiré vers le bas par les banques italiennes qui chutent dans l'incertitude concernant les plans de Rome pour les aider à ses défaire de leurs créances douteuses. Une note de recherche négative de Citigroup sur le secteur en Italie a également tiré les cours vers le bas.

L'indice bancaire européen a perdu 3,36%. A Milan, Monte dei Paschi, Popolare di Milano, UBI et Banco Popolare ont toutes accusé des replis compris entre 6,7% et 10%.

A la hausse, LVMH (+4,51%) a signé la meilleure performance du CAC 40, entraînant dans son sillage d'autres valeurs du luxe après que le géant du secteur a fait état de résultats annuels jugés solides et livré un message confiant pour cette année.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES