February 3, 2016 / 3:25 PM / a year ago

Mondelez rate le consensus à cause du dollar

2 MINUTES DE LECTURE

Le géant américain des biscuits et de la confiserie Mondelez International, qui possède entre autres les marques Oreo, Milka, Cadbury et Lu, fait état d'un bénéfice trimestriel inférieur aux attentes, pénalisé par l'appréciation du dollar et la faiblesse de la demande en Europe. Hors exceptionnels, le trimestre est bénéficiaire, à hauteur de 46 cents par action contre 48 prévus par les analystes. /Photo d'archives/Samsul Said

(Reuters) - Le géant américain des biscuits et de la confiserie Mondelez International a publié mercredi un bénéfice trimestriel inférieur aux attentes, pénalisé par l'appréciation du dollar et la faiblesse de la demande en Europe.

L'action Mondelez perdait plus de 5% en début de séance à Wall Street à 39,77 dollars.

Le groupe, qui possède entre autres les marques Oreo, Milka, Cadbury et Lu, a relevé ses prix de vente en Europe et en Amérique latine pour amortir l'impact de l'appréciation du billet vert mais cette politique a pesé sur les volumes.

En Europe, son premier marché, ses ventes ont baissé de 1,1% hors éléments exceptionnels.

Le chiffre d'affaires publié est en recul de 16,6% à 7,36 milliards de dollars (6,69 milliards d'euros) sur le trimestre octobre-décembre mais cette baisse s'explique en partie par la vente de la majorité des activités de café à une coentreprise contrôlée par D.E. Master Blenders.

Hors exceptionnels, les ventes ont au contraire augmenté de 4,7%, a précisé le groupe.

Le quatrième trimestre se solde par une perte nette de 729 millions de dollars, soit 46 cents par action, à comparer à un bénéfice net de 500 millions (29 cents/action) un an plus tôt.

Mondelez précise avoir inscrit dans ses comptes du trimestre une charge exceptionnelle de 778 millions de dollars (48 cents/action) au titre d'un changement de méthode comptable pour ses activités au Venezuela.

Hors exceptionnels, le trimestre est bénéficiaire, à hauteur de 46 cents par action.

Les analystes financiers prévoyaient en moyenne un bénéfice par action de 48 cents pour un chiffre d'affaires de 7,27 milliards selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Yashaswini Swamynathan; Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below