Démarrage décevant pour les entreprises de la zone euro

mercredi 3 février 2016 11h05
 

PARIS/BERLIN/LONDRES (Reuters) - Les entreprises de la zone euro ont commencé 2016 dans une forme un peu meilleure qu'on ne le pensait mais le rythme de croissance de janvier n'égale que le plus faible observé l'an dernier, un nouvel élément susceptible d'amener la Banque centrale européenne (BCE) à détendre une fois de plus sa politique monétaire.

"La croissance de l'activité, des carnets de commandes et de l'emploi a perdu de son allant mais ce qui est peut-être le plus préoccupant, pour une autorité monétaire, c'est l'intensification des pressions déflationnistes", observe Chris Williamson, chef économiste de Markit.

L'indice composite final des directeurs d'achats (PMI) de Markit, qui combine les données du secteur des services avec celles du secteur manufacturier, est ainsi revenu à 53,6, ce qui est légèrement mieux que la première estimation de 53,5, mais en deçà du niveau de 54,3 de décembre, qui avait représenté un pic de quatre mois.

Ce recul est notamment le fait d'un sous-indice des prix qui s'enfonce sous la barre de 50 séparant croissance et contraction d'une activité. Il est ainsi passé à 48,9, un creux de 10 mois, contre 49,5 en décembre. Cela fait quatre mois de suite que cette composante est sous la barre des 50.

"La croissance et l'inflation n'ont pas accéléré au cours de l'année écoulée malgré les nouveaux efforts en matière d'assouplissement quantitatif de la BCE. On peut se demander si les mesures de soutien ont seulement été insuffisantes ou si c'est la politique monétaire en tant que telle qui est inefficace", poursuit Chris Williamson.

L'indice du seul secteur des services est revenu à 53,6, un plus bas d'un an, contre 54,2 en décembre.

La perspective, évoquée par la BCE elle-même, d'un nouvel assouplissement en mars rend les entreprises plus optimistes pour l'année à venir. Le sous-indice le mesurant est à 65,1, un pic depuis la mi-2011, contre 63,3 en décembre.

Selon Markit, les données PMI de janvier laissent entrevoir une croissance de 0,4% en ce début d'année.

(Bureaux européens de Reuters)

 
LES INDICES PMI EN EUROPE