Pfizer annonce des objectifs 2016 inférieurs aux attentes

mardi 2 février 2016 14h12
 

(Reuters) - Pfizer prévoit cette année un chiffre d'affaires et des bénéfices en deçà des attentes des analystes, évoquant la concurrence des génériques et un dollar fort.

Le groupe pharmaceutique, qui est en train de racheter Allergan, projette un C.A. de 49 à 51 milliards de dollars et un bénéfice par action ajusté de 2,20 à 2,30 dollars. Les analystes tablent, eux, sur 52,49 milliards de dollars et 2,36 dollars par action respectivement.

L'action perdait 1,6% à 29,70 dollars en avant-Bourse. Elle a cédé 7% depuis le début l'année.

Le laboratoire a toutefois publié pour le quatrième trimestre un C.A. meilleur que prévu, grâce à la demande exercée sur son vaccin contre la pneumonie et à l'acquisition d'Hospira.

Le chiffre d'affaires a progressé de 7% à 14,05 milliards de dollars, à comparer à un consensus Thomson Reuters I/B/E/S de 13,6 milliards.

Le C.A. tiré des vaccins a bondi de 45% à 1,92 milliard de dollars, grâce à une croissance de 102% des ventes du vaccin contre la pneumonie Prevnar 13 aux Etats-Unis.

Pfizer a racheté Hospira en 2015 pour une quinzaine de milliards de dollars afin de développer son offre de génériques injectables et de biosimilaires.

Le pharmacien a également fait état d'un bénéfice net en baisse à 613 millions de dollars (561 millions d'euros) au quatrième trimestre, soit 10 cents par action, contre 1,23 milliard de dollars (19 cents/action) un an plus tôt.

Après ajustement, le bénéfice par action ressort à 53 cents, soit un cent de plus que le consensus établi par Thomson Reuters I/B/E/S.   Suite...

 
Pfizer a publié des résultats trimestriels légèrement supérieurs aux attentes mais a communiqué des prévisions prudentes pour l'année 2016, qui devrait le voir finaliser son acquisition du fabricant du Botox Allergan. Le groupe pharmaceutique fait état d'un bénéfice net en baisse à 613 millions de dollars au quatrième trimestre contre 1,23 milliard de dollars un an plus tôt. /Photo prise le 24 novembre 2015/REUTERS/Cathal McNaughton