BP accuse la plus lourde perte de son histoire

mardi 2 février 2016 13h35
 

par Karolin Schaps et Ron Bousso

LONDRES (Reuters) - BP a annoncé mardi la plus lourde perte de son histoire au titre de 2015, la compagnie pétrolière britannique subissant comme l'ensemble du secteur la chute quasi interrompue des cours du brut depuis plus de dix-huit mois.

La "major", qui doit en outre encore faire face aux gigantesques coûts liés à la marée noire survenue en 2010 dans le golfe du Mexique, a également fait état de 3.000 suppressions de postes supplémentaires tout en maintenant son dividende trimestriel à 10 pence par action.

Le titre BP reculait de 8,7% à 334,95 pence à la Bourse de Londres à mi-journée, accusant la plus forte baisse de l'indice paneuropéen Stoxx 50 et tirant vers le bas l'indice regroupant les valeurs pétrolières européennes (-4,34%).

Il s'agit de la plus forte baisse sur un jour de l'action depuis juin 2010. Depuis le début de l'année, cela porte le recul de l'action BP à 5,5% contre -8,2% pour le Stoxx 50.

Pour l'ensemble de l'année 2015, BP a accusé une perte de 6,5 milliards de dollars (5,8 milliards d'euros) contre un bénéfice de 3,78 milliards en 2014. La perte de l'an dernier dépasse celle de 3,72 milliards de dollars accusée en 2010, année de la marée noire, dont les coûts associés totalisent désormais quelque 55 milliards de dollars.

Sur le seul quatrième trimestre, le bénéfice net ajusté est ressorti à 196 millions de dollars, bien en deçà des estimations des analystes qui l'attendaient en moyenne à 730 millions.

Le résultat intègre une dépréciation de 2,6 milliards de dollars pour refléter la baisse des cours du brut. Sur les trois derniers mois de 2015, la moyenne du Brent a été de 43 dollars le baril contre 76 dollars au quatrième trimestre 2014.

Depuis leur dernier pic de juin 2014, les cours de l'or noir accusent un repli de quelque 70%, ce qui s'est traduit par des dizaines de milliers de suppressions d'emplois dans le secteur gazier et pétrolier et par de drastiques révisions à la baisse des projets d'investissement des compagnies.   Suite...

 
BP a annoncé une perte de 6,5 milliards de dollars (5,8 milliards d'euros) au titre de 2015, son plus mauvais résultat depuis au moins 20 ans, en conséquence de la chute des cours du pétrole. /Photo d'archives/REUTERS/Alexander Demianchuk