UBS bat le consensus mais la gestion de fortune souffre

mardi 2 février 2016 12h22
 

ZURICH (Reuters) - UBS a fait état mardi de sorties de capitaux de ses activités de gestion de fortune, sa principale division, un revers inattendu venu gâcher ses meilleurs résultats annuels depuis 2010, assortis d'un dividende supérieur aux estimations.

L'action de la banque suisse chutait de 7,13% à 15,49 francs à 9h10 GMT, se rapprochant du plus bas d'un an touché en février 2015 à 15,21 francs.

L'activité de gestion de fortune hors Amériques a subi un reflux d'argent frais de 3,4 milliards de francs sur les trois derniers mois de l'année, l'afflux enregistré en Asie et en Suisse ne suffisant pas à compenser les retraits en Europe et dans les pays émergents.

La marge de la division a reculé à 96 points de base, trois points de moins qu'au troisième trimestre.

Le trimestre octobre-décembre se solde par un résultat net de 949 millions de francs, dépassant nettement le consensus, mais il inclut des gains exceptionnels.

UBS a proposé au titre de l'exercice 2015 un dividende un peu plus élevé qu'attendu de 85 centimes, en comprenant un dividende spécial de 25 centimes.

Le résultat de la première banque suisse a atteint 6,20 milliards de francs suisses (5,58 milliards d'euros) sur ces 12 mois, alors que les analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un bénéfice de 5,75 milliards.

LE 4E TRIMESTRE DOPÉ PAR DES EXCEPTIONNELS   Suite...

 
Le directeur général d'UBS, Sergio Ermotti. La banque suisse a publié un bénéfice net 2015 en hausse de 79%, sa meilleure performance depuis 2010, et proposé au titre de cet exercice un dividende un peu plus élevé qu'attendu de 85 centimes, en comprenant un dividende spécial de 26 centimes. /Photo prise le 2 février 2016/REUTERS/Arnd Wiegmann