Pétrole et résultats ont dopé Wall Street

mardi 26 janvier 2016 23h30
 

par Abhiram Nandakumar et Noel Randewich

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini en nette hausse mardi, stimulée par de solides résultats de société et par une reprise des cours pétroliers portée par l'espoir que l'Opep et les producteurs extérieurs à l'organisation s'entendent pour régler le problème d'un marché saturé.

Le Qatar, pays membre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a dit mardi s'attendre à une remontée des prix de l'or noir avant la fin de l'année en raison de la baisse des investissements dans le secteur et de la multiplication du nombre d'entreprises sur le point de faire faillite.

Des responsables de l'Opep estimaient la veille que le marché pétrolier allait bientôt amorcer son rééquilibrage après avoir chuté à des niveaux sans précédent depuis 2003, ce qui implique que l'organisation n'entend pas revenir sur politique de non réduction de la production si les producteurs concurrents n'y mettent pas du leur.

Le début d'année est très agité pour Wall Street. Il a même été le pire que le New York Stock Exchange (Nyse) ait connu. La reprise survenue à la fin de la semaine passée a été pour l'essentiel annihilée lundi avec le recul des valeurs de l'énergie et des ressources naturelles.

"C'est un marché schizophrène: il plonge un jour et remonte en force le lendemain; aucune vraie direction dans tout cela", a lancé Tim Ghriskey (Solaris Group).

"Nous avons un rally et ce n'est pas à cause d'un événement particulier", a dit Jeffrey Saut (Raymond James Financial). "Je pense que le marché est juste survendu, sur une base de court terme".

L'indice Dow Jones a gagné 282,01 points (1,78%) à 16.167,23 points. Le S&P-500 a pris 26,55 points (1,41%) à 1.903,63 points. Le Nasdaq Composite a avancé de 49,18 points (1,09%) à 4.567,67.

Les 10 grands indices sectoriels de l'indice S&P-500 terminent tous en hausse notable et surtout celui de l'énergie, qui avance de 3,78%.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS