Deutsche Bank prévoit une perte de 6,7 milliards d'euros en 2015

mercredi 20 janvier 2016 22h51
 

FRANCFORT (Reuters) - Deutsche Bank a annoncé mercredi soir qu'elle s'attendait à dégager une perte nette record de l'ordre de 6,7 milliards d'euros sur l'année 2015, en raison de dépréciations, de coûts de restructuration et de charges liées à des litiges.

Sur le seul quatrième trimestre, la première banque allemande prévoit une perte nette de 2,1 milliards d'euros environ.

Deutsche Bank avait annoncé en octobre son intention de supprimer 15.000 emplois et de céder des actifs représentant quelque 20.000 salariés dans le cadre de la restructuration en profondeur mise en oeuvre par son nouveau président du directoire John Cryan afin d'améliorer la rentabilité.

Ce dernier, à la tête de l'établissement depuis juillet, avait également confirmé que la banque passerait les dividendes de 2015 et de 2016 pour assainir son bilan et payer ses erreurs du passé.

"C'est la première perte annuelle depuis 2008, ce qui est navrant", a dit John Cryan mercredi, dans une lettre au personnel.

John Cryan souhaite que Deutsche Bank reparte sur de nouvelles bases mais pour l'heure la banque reste très dépendante de ses activités de trading, pour le moins instables à l'heure actuelle. Des conditions de marché particulièrement rudes ont ainsi sapé le revenu de trading au dernier trimestre de 2015.

La banque peine également à liquider un lourd passif devant les tribunaux et à s'adapter à de nouvelles règles prudentielles bien plus rigoureuses.

Deutsche Bank précise qu'elle anticipe des charges pour frais de justice de quelque 1,2 milliard d'euros au quatrième trimestre, ainsi que 800 millions d'euros de charges pour restructuration et licenciements touchant pour l'essentiel le segment banque de dépôt.

La banque, qui doit publier ses comptes le 28 janvier, a dit aussi qu'elle pensait avoir dégagé un ratio de fonds propres CET1 de 11% à peu près en fin d'année.   Suite...

 
Le siège de Deutsche Bank à Francfort. La première banque allemande, qui doit publier ses comptes le 28 janvier, s'attend à dégager une perte nette de l'ordre de 6,7 milliards d'euros sur l'année 2015, en raison de coûts de restructuration et de charges liées à des litiges. /Photo prise le 29 octobre 2015/REUTERS/Kai Pfaffenbach