La tourmente sur les marchés s'invite dans les débats de Davos

mercredi 20 janvier 2016 19h45
 

par Kirsten Donovan et Elizabeth Piper

DAVOS, Suisse (Reuters) - La forte baisse de l'ensemble des marchés financiers a dominé mercredi les discussions entre dirigeants d'entreprise et responsables politiques réunis à Davos, même si la plupart excluent pour l'instant l'éventualité de la voir dégénérer en crise mondiale.

Alors que l'édition 2016 du Forum économique mondial en Suisse est officiellement consacrée à la "quatrième révolution industrielle", le recul de plus de 3% des principales Bourses de la planète, au plus bas depuis plus d'un an, a pris le pas sur le programme initial.

S'il se poursuit, ce mouvement pourrait faire du mois de janvier le pire pour les marchés actions depuis 2009, lors de la crise financière mondiale.

"Je ne pense qu'il s'agisse d'une répétition de 2008 (...) Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas de risques importants qui pèsent sur les marchés, dont le ralentissement de la croissance chinoise n'est pas le moindre", a dit John Veihmeyer, le président du groupe d'audit KPMG, lors d'un débat organisé par Reuters.

Le Fonds monétaire international (FMI) a abaissé mardi sa prévision de croissance mondiale pour la troisième fois en moins d'un an, la ramenant à 3,4% pour 2016, juste après l'annonce d'un ralentissement de la croissance chinoise, revenue au plus bas depuis 25 ans.

Interrogé sur le ralentissement chinois et la chute des cours du pétrole, au plus bas depuis plus de 12 ans, le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, Pierre Moscovici, a lui aussi déclaré à Reuters Television qu'il ne croyait pas à une nouvelle crise financière internationale.

"Je n'ai pas l'impression que la crise financière soit de retour (...) mais il y a des mouvements de baisse que nous devons traiter", a-t-il dit.

"Il y a certaines inquiétudes (...) notamment à propos de la Chine, qui connaît une transition difficile et incertaine."   Suite...

 
Le vice-président américain Joe Biden à la tribune du Forum économique mondial de Davos. La forte baisse de l'ensemble des marchés financiers a dominé mercredi les discussions entre dirigeants d'entreprise et responsables politiques réunis dans la ville suisse, même si la plupart excluent pour l'instant l'éventualité de la voir dégénérer en crise mondiale. /Photo prise le 20 janvier 2016/REUTERS/Ruben Sprich