Shell anticipe un bénéfice pour le 4e trimestre divisé par deux

mercredi 20 janvier 2016 13h31
 

par Karolin Schaps

LONDRES (Reuters) - Royal Dutch Shell prévoit d'annoncer un bénéfice divisé par près de deux pour les trois derniers mois de 2015 en raison de la chute de 24% des cours du brut sur la période, plongeon qui s'est encore accéléré avec le changement d'année puisque l'or noir est en perte de 25% depuis le début de 2016.

Le géant pétrolier anglo-néerlandais a ainsi livré mercredi des premiers éléments de résultats une semaine avant que ses actionnaires ne se réunissent pour se prononcer sur son projet de rachat de BG Group pour 47 milliards de livres (60,8 milliards d'euros).

Dans un communiqué, Shell précise que son résultat courant ajusté des trois derniers mois devrait ressortir à un niveau compris entre 1,6 et 1,9 milliard de dollars (1,5 à 1,7 milliard d'euros) contre 3,26 milliards il y a un an.

Pour l'ensemble de l'année, le groupe a dit prévoir un bénéfice annuel de 10,4 milliards à 10,7 milliards de dollars, soit un niveau légèrement inférieur au consensus, fourni par la compagnie elle-même, de 10,8 milliards.

BG, qui a également fait un point sur son activité avant sa propre assemblée générale sur le projet Shell programmée la semaine prochaine, a plutôt agréablement surpris les investisseurs en annonçant avoir dépassé son objectif de production 2015.

Vers 12h20 GMT, l'action Shell reculait de 5,93% et celle de BG de 2,85% alors que l'indice européen du secteur de l'énergie perdait pour sa part 4,07%.

Les actionnaires de Shell doivent voter le 27 janvier et ceux de BG le lendemain pour approuver ou non leur fusion qui se traduira par la suppression de 10.000 emplois, y compris contractuels, en 2015-2016.

"Nous pensons que les performances conformes aux attentes des deux entreprises devraient être vues de manière positive avant le vote des actionnaires de Shell", estiment des analystes chez BMO Capital Markets.   Suite...

 
Royal Dutch Shell prévoit d'annoncer un bénéfice divisé par près de deux pour les trois derniers mois de 2015 en raison de la chute de 24% des cours du brut sur la période, plongeon qui s'est encore accéléré avec le changement d'année puisque l'or noir est en perte de 25% depuis le début de 2016. /Photo d'archives/REUTERS/Luke MacGregor