Le FMI réduit ses prévisions de croissance à cause des émergents

mardi 19 janvier 2016 11h36
 

LONDRES (Reuters) - Le Fonds monétaire international a revu en baisse ses prévisions pour la croissance mondiale du fait d'un ralentissement plus marqué qu'anticipé dans les pays émergents, alors que la reprise reste "modeste et inégale" dans les économies avancées.

Dans ses perspectives économiques mondiales actualisées publiées mardi, le FMI souligne en outre que les risques associés à ces prévisions sont de nature baissière et "basculent désormais vers les pays émergents".

Ses économistes n'attendent plus que 3,4% de croissance pour l'économie mondiale cette année, puis 3,6% l'an prochain, soit dans les deux cas 0,2 point de moins que dans leurs prévisions d'automne publiées en octobre, après 3,1% en 2015.

Ils restent toutefois plus optimistes que ceux de la Banque mondiale, qui entrevoient une croissance globale limitée à 2,9% cette année après 2,4% en 2015.

L'essentiel de leur révision porte sur les pays émergents et en développement, dont la croissance ne serait plus que de 4,3% (-0,2 point) en 2016 puis 4,7% en 2017 (-0,2 point également) après 4,0%, le niveau le plus bas depuis la crise financière de 2007-2008, en 2015.

Mais ils abaissent aussi de 0,2 point leurs anticipations pour les Etats-Unis, à 2,6% pour 2016 comme pour 2017, jugeant que, si l'activité y reste résiliente, la vigueur du dollar pèse sur le secteur manufacturier et la baisse des cours du pétrole sur l'investissement dans le secteur minier.

Pour la zone euro, le FMI attend 1,7% cette année (+0,1 point) et ne change rien pour 2017 (1,7% également).

REDOUTABLES DÉFIS   Suite...

 
Le port chinois de Lianyungang. Le Fonds monétaire international a revu en baisse ses prévisions pour la croissance mondiale du fait d'un ralentissement plus marqué qu'anticipé dans les pays émergents, alors que la reprise reste "modeste et inégale" dans les économies avancées. Ses économistes n'attendent plus que 3,4% de croissance pour 2016 et 3,6% pour 2017, soit dans les deux cas 0,2 point de moins que dans les prévisions publiées en octobre. /Photo prise le 13 janvier 2016/REUTERS/China Daily