Renault présentera fin mars un patch pour améliorer ses diesel

mardi 19 janvier 2016 13h57
 

par Gilles Guillaume et Laurence Frost

BOULOGNE-BILLANCOURT, Hauts-de-Seine (Reuters) - Renault détaillera le 30 mars des mesures pour améliorer le système de dépollution de ses derniers moteurs diesel, des solutions qui devraient entrer en vigueur en juillet et lui permettre d'abaisser ses émissions polluantes en conditions réelles de conduite.

"Nous sommes les premiers à dire que nous pouvons nous améliorer", a déclaré mardi à des journalistes le directeur délégué à la compétitivité Thierry Bolloré, tout en répétant que tous les véhicules Renault respectaient les normes d'homologation.

Parmi les améliorations envisagées pour réduire l'écart entre les niveaux d'oxydes d'azote (NOx) requis pour la certification des véhicules et ceux mesurés en conditions plus réelles de conduite, Renault travaille notamment sur une optimisation de son système dit EGR.

Celui-ci consiste à réinjecter dans le moteur des gaz d'échappement afin d'abaisser la température de combustion qui favorise la formation des oxydes d'azote. Ce système est complété par un 'NOx Trap', ou piège à NOx.

La mesure concernant les véhicules nouveaux comme existants, les propriétaires de voitures diesel portant la dernière norme en vigueur Euro 6 pourront demander si une opération de maintenance est requise sur leur voiture.

Il devrait s'agir d'une simple reprogrammation nécessitant une vingtaine de minutes. L'opération, qui sera offerte à l'automobiliste et ne représentera qu'un coût minime pour le constructeur, pourra être réalisée à l'occasion d'une visite de routine.

En extrapolant les niveaux actuels de production, le volume de véhicules potentiellement éligibles à l'intervention pourrait être de l'ordre de 700.000, a dit Renault, tout en précisant que le nombre total de véhicules concernés sera au final certainement bien inférieur.

Le groupe a ajouté qu'aucune estimation ferme du nombre de véhicules n'avait encore été faite.   Suite...

 
Renault détaillera le 30 mars des mesures pour améliorer le système de dépollution de ses derniers moteurs diesel, des solutions qui devraient entrer en vigueur en juillet et lui permettre d'abaisser ses émissions polluantes en conditions réelles de conduite. /Photo prise le 14 janvier 2016/REUTERS/Christian Hartmann