BCE et pétrole ont dopé les résultats des groupes européens

lundi 18 janvier 2016 16h53
 

par Joseph Sotinel

PARIS (Reuters) - Les analystes sont globalement confiants sur les résultats annuels que doivent publier les grands groupes européens, qui devraient faire nettement mieux que leurs homologues américains en profitant des politiques accommodantes de la Banque centrale européenne (BCE), de la force du dollar par rapport à l'euro et de la baisse des prix des matières premières.

Les sociétés de l'indice européen STOXX Europe 600 devraient enregistrer un record de croissance de 39% de leurs bénéfices au quatrième trimestre, selon des données Thomson Reuters, un rebond marqué après avoir perdu 5% au troisième trimestre.

Le soutien de la BCE et la baisse induite de l'euro expliquent la divergence entre les bénéfices attendus de l'Euro Stoxx 50, composé exclusivement d'entreprises de la zone euro, et le STOXX 600.

"Les marges sont désormais plus larges en Europe qu'aux Etats-Unis, et les avantages d'un dollar plus fort devraient continuer de soutenir les bénéfices des entreprises européennes", analyse Didier Duret, global chief investment officer chez ABN-AMRO Private Banking.

La croissance en zone euro devrait s'établir autour de 0,4% par trimestre en zone euro jusqu'au premier trimestre 2017, selon des économistes interrogés par Reuters.

LES TÉLÉCOMS ET L'AUTOMOBILE POUSSÉS PAR LA CROISSANCE

Cette reprise de l'économie interne a déjà aidé certains secteurs, comme les télécoms, dont les résultats sont attendus en hausse de 95,2%, ou les financières (+439,9%).   Suite...

 
Les analystes sont globalement confiants sur les résultats annuels que doivent publier les grands groupes européens, qui devraient faire nettement mieux que leurs homologues américains en profitant des politiques accommodantes de la Banque centrale européenne (BCE), de la force du dollar par rapport à l'euro et de la baisse des prix des matières premières. /Photo d'archive/REUTERS/Lucas Jackson