January 15, 2016 / 8:49 AM / in 2 years

Indécision des marchés européens à l'ouverture

2 MINUTES DE LECTURE

Les principales Bourses européennes ont ouvert sur une note indécise vendredi avant de s'orienter franchement à la baisse, le recul des marchés asiatiques sous l'effet d'une rechute des cours du pétrole et de chiffres inférieurs aux attentes des nouveaux prêts bancaires en Chine en décembre effaçant l'effet du rebond de Wall Street. L'indice CAC 40 cédait 0,62% vers 09h30. À Francfort, le Dax reculait de 0,29% et à Londres, le FTSE de 0,1%. /Photo d'archives/Ralph Orlowski

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert sur une note indécise vendredi avant de s'orienter franchement à la baisse, le recul des marchés asiatiques sous l'effet d'une rechute des cours du pétrole et de chiffres inférieurs aux attentes des nouveaux prêts bancaires en Chine au mois de décembre effaçant l'effet du rebond de Wall Street jeudi.

L'indice CAC 40 cédait 0,62% à 4.286,30 points (-26,59 points) vers 09h30. À Francfort, le Dax reculait de 0,29% et à Londres, le FTSE perdait 0,1%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro est en baisse de 0,37% et le FTSEurofirst 300 de 0,43%.

Aux valeurs, Renault a débuté en hausse de 3% mais a rapidement effacé ses gains au lendemain d'une chute de 10% provoquée par la nouvelle de perquisitions de la Direction de la concurrence sur trois de ses sites dans le cadre de l'enquête sur les normes antipollution.

Les matériaux de base affichent le plus fort recul sectoriel européen (-3,13%), avec la chute de BHP Billiton qui cède plus de 4% après avoir annoncé qu'il déprécierait de 7,2 milliards de dollars (6,6 milliards d'euros) la valeur de ses actifs américains dans le schiste, ce qui alimente les conjectures sur une possible réduction de son dividende.

L'indice sectoriel européen du pétrole et du gaz cède 1,85% avec la rechute des cours du brut au lendemain de leur première séance de hausse significative depuis le début de l'année.

Le baril de Brent de la Mer du Nord abandonne près de 2,3% à 30,30 dollars, pénalisé par la perspective de l'arrivée sur le marché du brut iranien.

Sur le marché des changes, l'euro gagne 0,22% face à la devise américaine à 1,0889.

Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below