14 janvier 2016 / 11:20 / il y a 2 ans

Renault chute en Bourse, son siège aurait été perquisitionné

L'action Renault chute lourdement jeudi midi à la Bourse de Paris après que, selon des traders, l'Agence France Presse a fait état d'une perquisition des autorités françaises la semaine dernière au siège du constructeur automobile. Renault et Bercy se sont refusés à tout commentaire dans l'immédiat. /Photo prise le 24 novembre 2015/Christian Hartmann

PARIS (Reuters) - L'action Renault chute lourdement jeudi midi à la Bourse de Paris après que, selon des traders, l'Agence France Presse a fait état d'une perquisition des autorités françaises la semaine dernière au siège du constructeur automobile.

A 12h12, le titre recule de 18,22% à 70,87 euros. La valeur accuse la plus forte baisse du CAC 40 (-3,2%).

Dans le sillage de Renault, l'indice Stoxx du secteur automobile européen abandonne 3,2%.

"Le titre chute après l'information de l'AFP indiquant qu'une perquisition a été effectuée chez Renault concernant des tests sur les émissions (polluantes, NDLR)", indique un trader en poste à Paris. "Apparemment, des ordinateurs ont été saisis."

Renault et Bercy se sont refusés à tout commentaire dans l'immédiat.

Alexandre Boksenbaum-Granier, avec Gilles Guillaume, Michel Rose et Keith Weir, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below