January 11, 2016 / 3:37 PM / 2 years ago

La chute des Bourses en Chine peu corrélée à son économie

6 MINUTES DE LECTURE

La nouvelle chute des Bourses chinoises en ce début d'année 2016 a réveillé les inquiétudes des investisseurs à travers le monde sur l'état de santé réel de la deuxième économie mondiale. Pourtant, peu d'éléments confirment la thèse d'une dégradation spectaculaire des perspectives économiques de la Chine ces dernières semaines. /Photo prise le 11 janvier 2016/China Daily

PEKIN/SHANGHAI (Reuters) - La nouvelle chute des Bourses chinoises en ce début d'année a réveillé les inquiétudes des investisseurs à travers le monde sur l'état de santé réel de la deuxième économie mondiale. Pourtant, peu d'éléments confirment la thèse d'une dégradation spectaculaire des perspectives économiques de la Chine ces dernières semaines.

L'économie chinoise a perdu du dynamisme tout au long de 2015 et les spécialistes sont divisés sur son évolution dans les mois et les années à venir. Certains secteurs, comme l'automobile, montrent des signes de résistance et rares sont les économistes à prédire l'"atterrissage brutal" que pourrait laisser augurer l'effondrement des marchés actions depuis un peu plus d'une semaine.

"Je pense que la relation est faible entre la chute des marchés actions et l'économie réelle", dit Shen Lan, économiste chez Standard Chartered à Pékin. "En réalité, les indicateurs économiques en novembre montraient déjà que l'économie gagnait en dynamisme."

La Chine est en tête des préoccupations des investisseurs en ce début d'année 2016. Après avoir déjà perdu 10% la semaine dernière, ce qui a semé un début de panique sur les marchés mondiaux, les Bourses chinoises ont encore chuté de 5% lundi.

Le secteur manufacturier et l'investissement, les deux moteurs de la croissance débridée de la Chine pendant environ un quart de siècle, souffrent d'un ralentissemenbt prolongé tandis que les autorités tentent de piloter une réorientation de l'économie vers un mode de développement porté par la consommation intérieure.

Transition

Le problème des dirigeants chinois est que, dans cette période de transition, la consommation n'a pas encore suffisamment accéléré pour prendre le relais de l'industrie.

"L'économie va probablement ralentir davantage en 2016 en raison de problèmes persistants de surcapacités", écrivent les analystes de la banque OCBC dans leurs perspectives pour l'année en cours. "Sur le plan positif, la transition vers une économie portée par les services et la consommation va probablement fournir un matelas à la croissance de la Chine. En conséquence, nous nous attendons à ce que la Chine connaisse une croissance d'environ 6,7% en 2016."

Les analystes de Nomura sont plus pessimistes et voient la croissance chinoise glisser sous les 5% cette année. Ils ajoutent néanmoins : "Nous croyons que le risque systémique demeure maîtrisé et nous ne nous attendons pas à un atterrissage brutal dans un avenir proche."

Les statistiques officielles pour 2015 doivent être publiées le 19 janvier. La croissance du produit intérieur brut (PIB) devrait avoir ralenti à son rythme le plus lent en 25 ans l'an dernier, à 6,9% après 7,3% en 2014, a récemment indiqué un document de la Banque populaire de Chine.

Le secteur des services a été l'un des rares signaux positifs de l'économie chinoise en 2015. Les statistiques officielles montrent que l'activité dans le tertiaire a atteint un pic de 16 mois en décembre, même si les études de cabinets privés sont plus nuancées.

Les ventes de voitures ont progressé en novembre et elles devraient croître de 5% à 7% en 2016, soit davantage que les 3% attendus pour 2015, et le nombre des transactions immobilières sur la période janvier-novembre témoigne d'un modeste redressement.

Indicateurs Meilleurs Que prévu

Des signaux plus anecdotiques montrent que les consommateurs chinois ne semblent pas saisis d'angoisse face à l'avenir.

Le Beijing Morning Post a rapporté que de nombreux restaurants de Pékin affichaient déjà complet pour le réveillon du Nouvel An chinois début février tandis que le dernier épisode de la "Guerre des étoiles" ("Star Wars") vient de connaître une fréquentation record pour un lancement dans les cinémas chinois.

"Nous pensons que l'économie chinoise s'est stabilisée au quatrième trimestre", dit Zhou Jingtong, analyste chez Bank of China à Pékin. "Il n'y a aucun signe de dégradation de l'économie et le PMI (indice des directeurs d'achat-NDLR) officiel s'est amélioré en décembre. Les prix à la consommation demeurent élevés tandis que les prix à la production n'ont pas baissé davantage."

Le cabinet londonien Capital Economics a écrit la semaine dernière dans une note que les récents indicateurs chinois avaient été meilleurs que ce qui était prévu quelques mois plus tôt. Cela donne à penser que l'économie est au moins en voie de stabilisation mais que cette amélrioration a été jusqu'à présent "trop faible pour faire basculer le moral sur les marchés".

Certains analystes insistent aussi sur la particularité des Bourses chinoises, où 80% des transactions sont réalisées par des investisseurs individuels, ce qui explique aussi leur forte volatilité, contrairement aux marchés occidentaux dominés par les investisseurs institutionnels et professionnels.

Selon les données de la chambre de compensation des places boursières chinoises, le nombre de petits actionnaires en Chine était proche de 100 millions fin 2015 sur une population de 1,3 milliard d'habitants.

De l'autre côté, les entreprises chinoises se distinguent de leurs homologues européennes par le fait qu'elles se financent davantage auprès des banques que sur les marchés.

"Les marchés boursiers de la Chine évoluent indépendamment de son économie", résume Capital Economics dans sa note.

Bertrand Boucey pour le service français, édité par Juliette Rouillon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below