November 23, 2015 / 10:45 AM / 2 years ago

Rome veut céder jusqu'à 40% de sa compagnie ferroviaire

2 MINUTES DE LECTURE

Gare de Milan. Le gouvernement italien a l'intention de vendre jusqu'à 40% de la compagnie ferroviaire publique, a annoncé lundi le ministre des Transports, Graziano Delrio, dans le cadre des privatisations destinées à réduire la lourde dette du pays. /Photo prise le 27 janvier 2015/Stefano Rellandini

ROME (Reuters) - L'Italie a l'intention de vendre jusqu'à 40% de la compagnie ferroviaire publique, Ferrovie dello Stato, a annoncé lundi le ministre des Transports, Graziano Delrio, dans le cadre des privatisations destinées à réduire la lourde dette du pays.

Le gouvernement a promulgué lundi un décret qui lance le processus d'introduction en Bourse de Ferrovie. Le réseau ferré restera dans la sphère publique, a précisé le ministre à la presse, en ajoutant que les détails de l'opération seraient fixés dans les semaines à venir.

Le Trésor italien a mis en Bourse quelque 40% du capital de la Poste le mois dernier. Comme Poste Italiana, Ferrovie dello Stato a été restructuré plusieurs fois pour réduire ses coûts et améliorer la qualité de ses services.

Rome prévoit aussi de vendre Enav, l'opérateur italien du contrôle aérien, au début de l'an prochain, et Ferrovie doit être mis sur le marché d'ici fin 2016, a dit à Reuters en septembre Fabrizio Pagani, directeur de cabinet du ministre des Finances Pier Carlo Padoan.

Giuseppe Fonte, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below